Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 17:23

Qui a bu, boira !

Liberté d’expression mais respect de l’autre aussi. « Faut-il au nom de la liberté d'expression publiées des caricatures qui blessent les pratiquants d'une religion ? Est-ce la déontologie du métier. Je voudrais que les journalistes prennent des mesures pour empêcher tout acte offensant ayant trait à la religion et qui peut enflammer les populations au nom de la déontologie de leur métier. » Telle est la réaction d’un internaute par rapport aux publications de Charlie Hebdo visant à exacerber les tensions. Ne dit-on pas que la liberté des uns s’arrêtent là où commence celle des autres ? Si depuis, près de 1500 ans, les gens n’ont jamais caricaturé leur prophète ou fait une représentation comme au niveau du christianisme, ce n’est pas à des noms croyants de le leur faire ou de le leur proposer tout en sachant que cela va créer les tensions. Lorsqu’une personne ne veut pas d’une chose, il faut éviter de le faire car pris en étau, même un animal inoffensif devient son contraire. Avec ces caricatures de Charlie Hebdo, où se trouve le respect de l’autre. De toute façon, comme ils ont les couilles pour attaquer l’islam et supporter les représailles des fanatiques, bon vent à eux ! Bonne continuation !

Tout pour Charlie, et rien pour Dieudonné !

La France est vraiment ambigüe. On permet aux gens de tout dire et faire sur une religion, l’islam mais on refuse à d’autres d’en faire autant sur Israël, les juifs, et l’holocauste, etc. Quand même ! On ne peut désirer une chose et son contraire en même temps. On ne peut pas chaque fois condamner ou empêcher l’humoriste Dieudonné de faire son boulot, et dans le même temps, encourager Charlie à continuer dans ses offenses vis-à-vis de l’islam et des musulmans. Et pourtant, les autorités françaises savent que persister dans cette dynamique est source de tensions et de représailles. Pourquoi à chaque fois vouloir réveiller le chat qui dort ? Si Charlie peut se moquer de l’islam et de ses croyants, alors qu’on laisse aussi Dieudonné se moquer des juifs au lieu de nous bourrer les oreilles avec une soi-disant « apologie du terrorisme ». Où se trouve l’égalité contenue dans la devise de la France ? Y a pas une forme de racisme là ? A vous de voir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actu décalée
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !