Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 19:30

Le langage du corps contribue beaucoup à notre communication. Nous ne paraissons crédible que quand les paroles que nous prononçons correspondent à notre langage corporel.

  • Restez authentique.
  • Gardez toujours «les deux pieds sur terre».
  • Pensez positivement - votre corps suit votre manière de penser.
  • Maintenez le contact visuel, mais ne fixez pas votre interlocuteur.
  • Seul celui qui sourit aussi avec les yeux sourit vraiment. Un «faux» sourire est facilement démasqué.
  • Une posture droite et ouverte vous donne de l‘assurance.
  • Soulignez vos mots par votre mimique et vos gestes.
  • Veillez à ce que vos mains soient visibles. Cela inspire confiance.
  • Maintenez une distance suffisante par rapport à votre interlocuteur (en règle générale, 1 mètre au minimum).
  • Pour paraître authentique, les paroles, le langage corporel et le ton de la voix doivent concorder.

C’est ce que nous enseigne les manuel de savoir-vivre car, dit-on, on ne peut pas ne pas communiquer ! Une réalité que le grand timonier nationale se doit de respecter pour pouvoir obtenir les résultats voulus. En effet, d’après le ministre béninois des affaires étrangères, Saliou Akadiri, le président Macky Sall, en sa qualité de président en exercice de la CEDEAO a désigné Yayi Boni pour une mission de facilitation pour les élections du 11 octobre qui s’annoncent dans un contexte difficile. Voici une fois encore, le président Boni Yayi dans un rôle qu’il affectionne bien. Après la présidence de l’Union Africaine, voilà Yayi dans le costume de médiateur non pas médiateur de la République pour laisser qu’il prend la place de Joseph Gnonlonfoun mais plutôt médiateur pour les élections au Faso.

Amener toutes les parties impliquées dans le processus électoral à se mettre d'accord pour que ces élections soient libres, transparentes et démocratiques et que les résultats qui en sortiront des urnes ne souffrent d'aucune contestation, tel est le nouveau fardeau que Yayi va désormais porter. Même s’il s’agit d’un seul pays ici, les enjeux sont plus pointus qu’il ne paraît. C’est pourquoi Yayi, vu sa gestion du Bénin, doit se surpasser et montrer de quoi il est capable car il est attendu de pieds fermes par rapport aux résultats qu’il obtiendrait. De sa manière de faire ingurgiter aux Burkinabé la décision de la Cour de justice de Cédeao en dépendra la réussite de sa mission. De toute façon, il doit se méfier de son ministre des affairées étrangères qui déjà dans ses commentaires sur cette décision prend dans une certaine mesure position. Toutefois, Yayi a une qualité, sa ferme croyance en l’eternel Dieu des armées avec une main basse sur les Mânes de nos ancêtres, qui l’éclairer. Surtout qu’on dit que « nul n’est prophète dans son pays ». Alors, à lui de le prouver à sa manière.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actu décalée
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !