Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 06:39

C’est l’arrondissement de Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi qui a abrité les festivités entrant dans le cadre de la 22ème édition de la fête nationale des religions endogènes plus précisément la fête du Vodoun. Responsables municipaux avec à leur tête le maire Georges Bada, rois, sages et notables et autres adeptes de ladite commune étaient présents sur le site choisi pour l’occasion hier, dimanche 10 janvier 2016.

Akkilou YACOUBOU

La devanture du Temple des divinités, site officiel de célébration de la fête du vodoun, à Ouèdo dans la commune d'Abomey-Calavi était noire de monde hier. Monde composé d’autorités à divers niveaux, d’adeptes du vodoun et accompagnateurs vêtus de leurs accoutrements cultuels et culturels qui n’ont pas voulu se faire conter l’événement. Cette 22ème édition de la fête du vodoun sur le plan national qui correspond à la première de Georges Bada en tant que maire de la commune d’Abomey-Calavi. Une fois le maire et sa suite installés, la cérémonie pouvait commencer aux rythmes des sons et danses entrecoupés d’allocutions et de messages. Elle a été marquée par trois grands temps forts : les allocutions avec celle tant attendue du maire, la prière de bénédiction du roi de Hêvié suivie de la consultation du Fâ et le défilé des divinités et adeptes du cultes vodoun des neuf arrondissements que compte la commune d’Abomey-Calavi. Le bal des allocutions a débuté avec le chef d’arrondissement de Ouèdo, heureux de voir son arrondissement choisi pour abriter la célébration de cette fête du 10 janvier. Par ailleurs, il a tenu à faire quelques clarifications sur le Vodoun. Selon lui, le Vodoun n’est pas synonyme de malheur mais de paix, bonheur et prospérité. D’autres allocutions ont été aussi faites dont celles le président du culte vodoun d’Abomey-Calavi et du roi de Ouèdo. Après la prière de bénédiction dirigée par le Roi de Hêvié suivie de sacrifices, c’est au tour de la consultation du Fâ avec des révélations à la clé. Après cette étape, c’est au premier responsable de la commune de s’exprimer devant une foule nombreuse. Dans son discours, le maire Georges Bada a évoqué la richesse qu’incarne le vodoun et dont chaque Béninois doit en être fier. Il a aussi pris des engagements de la part du conseil municipal en direction du culte vodoun dans la commune. C’est le défilé des divinités et adeptes du culte vodoun des neuf arrondissements que compte la commune d’Abomey-Calavi, qui a mis un terme à cette célébration.

Les prédictions du Fâ

«Woli-odi», «Toula-di» et «Lètè médji », ce sont les signes qui sont tombés après la consultation du Fâ dans le cadre du Calavi Toffa 2016. Des signes qui révèlent que la commune d’Abomey-Calavi connaîtra des décès pour cette année 2016 parce que des trous doivent être comblés. Pour ce faire, il faudra prier les vodoun Sakpata et Dan (serpent), qui sont tous dans la commune de Calavi. Ces révélations sont donc des interpellations pour que les dispositions soient prises afin que le bonheur, la prospérité aient droit de cité.

L’engagement du maire Georges Bada

Les révélations faites ne sont pas tombées dans les oreilles de sourds. En effet, dans son allocution, le maire Georges a déclaré que le conseil municipal prend l’engagement de faire les sacrifices demandés pour la paix à Abomey-Calavi et au Bénin. Autrement dit, les populations n’ont pas à s’inquiéter. La mairie fera tout le nécessaire pour que le mauvais sort soit conjuré. Le maire Georges Bada a aussi exhorté les populations, surtout les enfants à sauvegarder ce que leurs pères ont su protéger depuis des lustres car le vodoun, c’est « notre patrimoine » a-t-il déclaré. Enfin, il a annoncé des actions que le vodoun contribue aussi au développement touristique de la commune d’Abomey-Calavi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !