Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 23:17

(Le début d’une descente aux enfers)

Dire que l’Union fait la Nation est au bord de la rupture, ne serait pas trop parler. Vu tout ce qui a cours depuis quelques jours, c’est à un sauve-qui-peut qu’on assiste de la part des partis la composant. A défaut d’un candidat unique en son sein ou d’un front commun autour d’un nom, chaque parti choisit librement celui qui partage ses valeurs. Une situation qui est loin de renforcer l’image de l’alliance.

Akkilou YACOUBOU

L’Union fait la Nation n’est plus en train de parler d’une seule voix. Les partis en son sein sont en train de prendre chaque son chemin pour ce qui est de la présidentielle du 28 février 2016. Incapable de trouver l’oiseau rare, le candidat unique pouvant défendre ses couleurs, l’Union fait a fait profil bas jusqu’à la clôture du dépôt des candidatures. La grosse surprise était d’apprendre que le député Eric Houndété du Force Clé membre de l’Union fait la Nation est candidat en tant qu’indépendant. Donc, sans l’onction de cette alliance. Le courage du député aurait été peut être ressenti comme un affront fait au bureau. Sinon comment comprendre que personne au sein de l’un n’a apporté son soutien à cette audace du député ? Pis, au lieu de parler d’une seule voix par la suite, le bureau politique de l’Union fait la nation s’est murée dans un silence sans pareil. Alors, un à un, les partis commencent à afficher leur position au grand. Leurs responsables au nom de leur parti et non celui de l’Union fait la nation à laquelle ils appartiennent. Voilà pourquoi le parti MDS de Sacca Fikara et le Parti social-démocrate (PSD) de Emmanuel Golou ont décidé d’aller à cette élection aux côtés de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon. Ajavon est désormais leur candidat pour la présidentielle 2016. Ces deux partis ont fait chacun une déclaration de soutien à ce candidat. C’est pour Sébastien Ajavon qu’ils ont décidé de se battre afin de le porter au pouvoir le 6 avril 2016. Pour le Psd, Ajavon est un candidat proche de leurs valeurs et qui est populaire sur le terrain. Mieux, il répond aux 5 axes prioritaires d’Emmanuel Golou et aux 10 exigences de développement du parti. C’est pourquoi le président du Psd, Emmanuel Golou, déclare : « je voudrais dire que nous venons de prendre une décision responsable qui nous engage dans l’issue d cette élection. Notre ressource première au Psd, c’est la fidélité… ». Voilà autant de choses qui justifient leur choix. Ce que veut une personne, il la trouve toujours meilleure que les autres. Les véritables raisons de ce soutien, on ne le dira pas au peuple qui n’est aussi dupe qu’on voudrait le laisser croire. Marchandage oblige. Certainement que les autres partis de l’Un sont en train aussi de chercher leur voie.

De toute façon, c’est l’Un qui sortira de cette présidentielle plumée, grande perdante parce qu’elle n’aura plus rien à prouver politiquement. Plus de leçon de politique à donner à qui ce soit. Et à voir cette déliquescence de l’Un, les gens ont raison de dire que Boni Yayi est un grand professeur de la politique béninoise. Pour une alliance qui fonce droit dans le mur, c’est une descente aux enfers dont le fond n’est pas encore imaginable. Ils ont voulu me piéger, mais je les ai piégés en retour, déclarait Yayi. Tout est là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !