Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 23:48

Presque trois mois après l’incendie qui a ravagé une partie du marché Dantokpa dans la nuit du 30 au 31 octobre 2016, les usagers de ce même marché ont encore reçu la visite de ce grand destructeur. Le mercredi 27 janvier dernier aux alentours de 18 heures 10 minutes, le feu a embrasé des appartements des alentours et des boutiques de ce marché laissant des familles dans le désarroi.

Les vieux démons sont de retour. Le feu refuse d’élire domicile ailleurs que dans le plus grand marché du Bénin, le marché Dantokpa. Comme un phénix, il renait de ses cendres à chaque fois. Hier, mercredi 27 janvier 2016, il s’est encore signalé autour de 18 heures 10 minutes. Ce que dit un sapeur-pompier en ces termes : « le feu s’est déclaré autour de 18 heures 10, puis on a été appelé. On s’est dépêché sur les lieux ou tout avait été ravagé par le feu. Quand on est arrivé, on voyait encore de la fumée ». En effet, l’incendie qui s’en est suivi a fait des dégâts. Cet incendie dont personne ne connait pour le moment les véritables causes, a détruit quatre appartements et quelques magasins. Bien que le feu ait été maîtrisé, les gens y vont de leurs arguments pour expliquer l’origine ou les manifestations de cet incendie. « Je revenais de la douche, quand j’ai rencontré ma petite sœur qui me demande : tonton vient voir. Il semble qu’il y a la fumée qui est en train de sortir du toit. Effectivement, c’était le cas car j’ai été envahi par le feu qui a déjà tout ravagé surtout que c’est des chambres en bambou. Automatiquement en moins de deux minutes, il a tout ravagé et on n’a pas pu rien récupérer. Tout était irrécupérable. Ce qui m’étonne moi, il n’y a personne dans les quatre chambres. Ils étaient tous sortis... Puis à coté, il y avait des magasins qui ont pris feu un peu… » a déclaré un témoin rencontré sur les lieux. Voilà comment ce témoin décrit la situation. Du côté des soldats du feu, c’est leur intervention qui est mis en exergue. « Nous étions dans notre poste de commandement quand on nous a alertés au feu au marché de Dantokpa. Notre première équipe s’est dépêchée sur les lieux et à son arrivée, a demandé le renfort. Et c’est le renfort qui nous a fait bouger nous tous .Nous étions tous sur les lieux pour pouvoir vite maitriser la situation. Depuis Notre Dame quand on nous a alertés, on voyait la fumée et on se posait de question : qu’est ce qui se passait ? Et c’est à notre arrivée que nous avons vu qu’il a du boucan, du vrai feu. Là avec nos moyens de lutte, nous l’avons maitrisé et il n’y a plus de souci. Nous ne pouvons pas dire réellement que tel a été la cause de cet incendie. » a affirmé l’un d’entre eux.

En attendant que des enquêtes plus approfondies ne permettent d’élucider ce qui s’est passé, il urge exorciser ce marché afin que de pareils drames ne surviennent plus. Et pour cause, il y a presque trois mois, dans la nuit du 30 au 31 octobre 2015, une bonne partie du marché Dantokpa, est partie en fumée à cause d’un camion transportant de l’essence frelatée. On n’a pas fini de reconstruire la partie incendiée que l’incendie d’hier est survenu. Vivement que les autorités à divers niveaux prennent le mesures qu’il faut afin que cela soit le dernier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !