Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 06:56

(10 ans de pouvoir, 10ème fois à l’extérieur un 10 janvier)

Jamais en bientôt dix ans de gestion du pouvoir d’Etat, le président Boni Yayi n’a daigné honorer de sa présence la célébration de la Fête des religions endogènes sur que quelque lieu que ce soit. Pas besoin de vous fatiguez à le chercher quelque part dans le pays. Il était encore absent du territoire national. Une absence qu’a annoncée le communiqué du Conseil extraordinaire des Ministres du jeudi 31 décembre 2015 sous la présidence du Président de la République, Boni Yayi. En effet, ce conseil des Ministres a autorisé « la participation du Président de la République à la réunion des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO et de la CEMAC sur la lutte contre le terrorisme, le 10 janvier 2016 à Malabo en Guinée Equatoriale ». Voilà qui est clair et donne bien sûr une raison valable au chef de l’Etat de se dérober une fois encore de la participation à la célébration de la fête du vodoun. Une célébration à laquelle les adeptes du culte vodoun n’ont jamais eu l’occasion de le voir à leurs côtés. Comme les neuf (09) premières fois, il était encore à l’Extérieur. Pour un pays vu comme le Berceau du Vodoun, la pilule a du mal à passer. Mieux, cela devient rocambolesque de voir que le premier des Béninois, le porte-étendard du pays à l’extérieur non pas se désintéresse de cette célébration, mais n’est jamais aux côtés des adeptes des religions traditionnelles. Et ce qui fait le plus mal, c’est qu’il ne se fait pas souvent prier pour être aux côtés des chrétiens et musulmans. C’est cela Boni Yayi. Telle est l’empreinte qu’il laissera à ces Béninois-là. Des gens qu’ont dit porté dans le cœur mais qu’on évité lorsque vient le grand moment de communier avec eux. Voilà pourquoi c’est le premier ministre, Lionel Zinsou, qui l’a représenté aux manifestations officielles qui ont eu lieues hier, 10 janvier 2016 à Savalou, dans le département des collines. De toute façon, la 22ème édition de cette fête nationale du Vodoun instituée en 1994, est sa dernière en tant que chef d’Etat. Et il est certain que les adeptes des religions traditionnelles ne souhaiteraient pas que le Bénin ait un chef d’Etat comme lui, grand voyageur quand vint le 10 janvier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !