Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 06:00

L’émission Dimanche Politique d’hier a eu comme invité l’ancien ministre Akindès Adékpodjou. Il était question pour l’homme de se prononcer entre autres sur le régionalisme, la gestion du pouvoir de Boni Yayi, le soutien du Prd à Lionel Zinsou et la présidentielle du du 28 février prochain.

Seul Talon explique avec une certaine aisance son projet de société. Voilà un point de vue qui n’aura pas échappé aux téléspectateurs d’Eden Tv et auditeurs de Diasporas Fm dimanche 31 janvier 2016 au cours de l’émission Dimanche Politique. Un avis donné par l’invité de cette émission, l’ancien ministre Akindès Adékpodjou. Il en est arrivé à ce point lorsqu’il lui a été demandé d’apprécier les projets de société des candidats sérieux à cette élection. Et on y retient que l’avis qui semble le plus favorable est allé à l’endroit de Patrice Talon. En effet, l’aisance de Patrice Talon dans l’explication de son projet de société, n’est que le témoignage de sa maîtrise des problèmes quotidiens des Béninois auxquels il compte apporter les solutions les plus appropriées. Comme le dit Emile Boileau, « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément ». Le candidat Patrice Talon est dans cette dynamique et aujourd’hui, nul ne peut lui dénier cette maîtrise des sujets qu’il aborde. Par ailleurs, Akindès Adékpodjou ne s’est pas arrêté à ce seul avis favorable à Talon. Il a fait une différence entre les deux hommes d’affaires en lice pour cette présidentielle du 28 février à savoir : Sébastien Ajavon et Patrice Talon. Selon lui, le premier est néophyte ; ce qui peut jouer sur lui. Le fait que des hommes politiques se rallient à lui, prouvent qu’ils peuvent le manipuler à leur guise et le contraindre à ne plus faire ce qu’il envisageait. Contrairement à Ajavon, il trouve que Talon est plus futé. Autrement dit, il sait ce qu’il veut et personne ne saurait le manipuler. Voilà pourquoi à son avis, de tels hommes politiques ne viennent pas de son côté. Une situation qui démontre que ces hommes politiques ne sont pas animés de bonnes intentions. Ils n’entrevoient que leur seul bonheur et non celui de la nation dont ils disent défendre les intérêts. Moins, cet entretien de Akindès permet aussi de mesurer le sérieux de la candidature de Patrice Talon qui connaît les rouages de la politique béninoise et qu’il envisage solutionner dans son projet de société. Au total, Talon est loin de se faire manipuler et il sait bien s’entourer pour savoir comment aller à bon port. Toute chose que souhaitent de tous leurs vœux les Béninois à partir du 6 avril prochain.

Il faut signaler que l’invité de Dimanche Politique d’hier a sorti ses griefs contre le candidat Lionel Zinsou. Les raisons évoquées ont été légion. Par exemple, il dit être contre Zinsou parce que ce dernier serait contre le panafricanisme. Il serait contre une nouvelle monnaie au détriment du Franc CFA dont le seul grand bénéficiaire serait la France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !