Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 04:26

« Quelle que soit la durée de la nuit, le jour finit toujours par se lever ». Samedi dernier pour des raisons que le gouvernement tente d’expliquer, le président de l’Alliance Avenir d’un Bénin Triomphant (Abt), Abdoulaye Bio Tchané n’a pas pu rencontrer ses militants de Parakou et environs venus nombreux au Centre de loisirs de Guèma. Mais, comme si rien ne pouvant émousser son ardeur, Bio Tchané est revenu en force pour les rencontrer et surtout échanger avec eux sur son projet de société pour la présidentielle 2016. Et dès qu’il a foulé le sol de ‪Parakou, il a été reçu en digne fils, et fait Prince de la cité des Kobourou. Des actions qui montrent que l’homme a une grande place dans le cœur des populations qui n’ont autre idée que de l’envoyer le 6 mars prochain à la Marina. Pour ces jeunes, femmes, sages et autres militants Abt, il n’y a que lui pour redresser la pente sur laquelle se trouve actuellement le Bénin. C’est pourquoi l'ambiance était très festive ce jour-là dans toute la ville de Parakou. Après l’étape de Parakou, l’homme qui ne s’accorde aucun répit pour aller à la rencontre des populations, s’est rendu hier, mardi 23 février 2016, dans le village de Kaki Koka, un arrondissement de ‪Bétérou. Après un accueil toute en liesse, le président Bio Tchané a abordé quelques pans de son projet de société avec les populations. A voir la ferveur qui a accompagné son discours, on devine aisément que les populations ont trouvé ce qu’elles recherchaient depuis des lustres. Lire ci-dessous quelques propositions du président Bio Tchané pour l’autonomisation des ‪femmes.


POUR L’AUTONOMISATION DES FEMMES

22. Réformer entièrement le secteur des microcrédits et porter à 100 MILLIARDS de FCFA sur 5 ans la contribution du budget national.

23. Relever le plafond des prêts de micro finance à 200 000 FCFA au moins pour les prêts individuels et 2.000.000 FCFA au moins pour les coopératives.

24. Créer un Fonds de subvention d’équipement des coopératives de transformation doté de 75 milliards de FCFA sur le quinquennat.

25. Consacrer 20 milliards de FCFA à la « Formation pour le renforcement de l’autonomie économique des populations rurales » par la méthode TREE du BIT. Cette approche a déjà été expérimentée avec succès dans 23 communes au niveau de quatre départements, dans le cadre d’un projet financé par e Danemark avec l’appui du BIT.

26. Mettre en place un « guichet femmes » dans le Fonds national de garantie, pour faciliter l’accès des femmes au crédit.

27. Développer un filet de protection sociale pour les femmes indigentes à travers une subvention familiale mensuelle de 20.000 FCFA.

28. Investir davantage dans l’éducation et la formation des femmes et des filles pour leur donner un avenir meilleur.

29. Créer des écoles professionnelles d’art et de métiers dotées d’un internat pour les jeunes filles.

30. Investir davantage dans la santé maternelle et infantile pour protéger les femmes.

31. Construire davantage de maternités pour en avoir à moins de 5 km des domiciles.

32. Porter les congés de maternité de 14 à 16 semaines.

33. Promouvoir davantage les femmes dans les postes de décision et leur réserver 40% des portefeuilles ministérielles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !