Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 05:47

Eh bien comme avant, pendant et après le 6 mars, les Béninois vont encore faire face à cette réalité d’un avant, pendant et après 20 mars. Après demain seulement, et on commencera à conjuguer au passé la présidentielle 2016. Tout en douceur comme lors du premier. Tout en douceur avec un camp de vainqueurs et un autre des vaincus. Certes, la campagne de ce second est plus terne que celle du premier tour où tout était innovation mais il ne faut pas oublier le travail en sourdine. Les ardeurs sont depuis rangées au placard. Il n’y a plus rien à prouver pour séduire les populations. Le jeu est maintenant entre deux camps. L’Alliance républicaine qui est opposée à la Coalition de la rupture. Certitude, inquiétude et méfiance ont désormais droit de cité. Tout va dans tous les sens. Pour ce second tour de la Présidentielle 2016, chaque camp sait où il va appuyer pour surprendre ou se surprendre. Chaque camp a non seulement ses arguments pour convaincre les populations mais encore des arguments et astuces pour détruire l’autre camp afin de faire bonne figure. Tout est bon. Ainsi se déroule une campagne même, dans une certaine mesure, dans les grandes démocraties de ce monde. Quelqu’un gagnera assurément au soir du scrutin du 20 mars même si la Commission électorale nationale autonome (CENA) et la Cour constitutionnelle prendront le temps nécessaire pour révéler aux Béninois le nom du prochain locataire de la Marina. Celui qui présidera aux destinés du Bénin pendant cinq bonnes années à partir du 6 avril 2016. Ce ne sera pas aussi long comme pour le premier tour et ce sera salutaire puisque le suspense au niveau des populations aurait été évacué par des chiffres, des sondages qui auraient fusés dans tous les sens. Quoi qu’il advienne, il faudra que le Bénin sorte à nouveau grandi. Dans le sens du Bénin gagnant ou d’un Nouveau départ, les Béninois amèneront les gens à déterminer l’issue de la bataille entre « le vote sanction » et « le vote par défaut ». Autrement dit, le risque est là et ne pourrait être totalement écarté parce qu’au Bénin les reports de voix ne sont pas systématiques, disent nos experts politiques. Mais qu’en savent-ils réellement quand les Béninois se surprennent et surprennent le monde chaque fois. Alors, affaire à suivre. En définitive, j’ai une seule certitude, j’aurai un nouveau président. Alors, bye prégo ! Et Vive le président !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !