Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 05:31

Les enjeux de de la présidentielle de cette année ont véritablement bouleversé les anciennes habitudes ou confirmer certainement ce que les gens ne voyaient pas. La présidentielle du 6 mars passé vient de livrer son verdict. Les Béninois s’apprêtent déjà pour le second tour qui va opposer Lionel Zinsou à Patrice Talon. Cependant, cela n’empêche pas de revenir sur les grandes leçons à tirer de ce premier tour qui a livré des résultats surprenants sur chaque candidat. Certes, on savait que les enjeux se situaient plus au niveau de cinq grands candidats : Lionel Zinsou, Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané et Makandjou Pascal Irénée Koupaki, mais les électeurs ont aussi donné des leçons aux politiques du genre : « nous ne sommes pas régionalistes » ou « nous ne sommes pas régionalistes plus d’autres ». En somme, il est question ici de voir comment les Béninois ont exprimé leur vote à l’endroit des différents candidats. En réalité, comment les Béninois ont voté du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant par le Centre ? Est-ce que cela a pu traverser les esprits des uns et des autres ? De toute façon, que cela ne surprenne pas car il y a des gens qui n’aiment pas voir même ce qui est aussi visible que le nez sur le visage. Dans cette course à la Marina, des candidats ont brûlé la chandelle par les deux bouts pour pouvoir faire pencher la balance de leur côté. Néanmoins, les populations qui allaient à leur rencontre, savaient bien évidemment celui pour qui elles désiraient voter. Au final, ils ont été lobés par les populations. Le Septentrion accusé à tort ou à raison comme régionaliste, s’est réveillé au lendemain du 6 mars 2016 avec des données qui contredisent l’image qu’on lui a toujours collée. Avec le score de chaque candidat dans tous les départements du Bénin, on constate que le Septentrion a dit non au régionaliste. Avec les deux candidats au second tour, les Béninois ont voté en ne tenant pas compte de la fibre régionaliste même si cela ne s’est pas généralisé. Boutant donc la fibre régionaliste et dans une certaine mesure l’argent, les Béninois sont en train d’acquérir petit à petit une certaine maturité démocratique à travers la valorisation des compétences. Quoiqu’à vitesse d’escargot, cela est réconfortant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !