Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 07:38

Hier, mercredi 6 avril 2016, le nouveau président de la République, Patrice Talon, a été investi dans ses fonctions de chef de l’Etat. La cérémonie sobre a eu lieu au Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo où il a prêté serment. Un serment quelque peu écorché par le nouvel entrant.

L’instant était tellement solennel. Il était des plus attendus bien que l’heureux du jour le voulut sobre. L’admiration était à son paroxysme dans ses moindres gestes et propos du nouveau président de la République. Il était admiration. Majestueux, il l’était aussi. Tout incarnait la grandeur que la Constitution du 11 décembre 1990 accordait à cette fonction si noble. D’ailleurs, on voulait une cérémonie à la perfection. Et elle l’était pour ne pas permettre des imprévus ou des couacs. Heureux, les Béninois l’étaient en ce jour du 6 avril 2016 marquant l’entrée en fonction du nouveau locataire de la Marina qui est venu déloger l’ancien, Boni Yayi. On a tellement gobé ses propos pour ne pas y voir quelque maladresse que ce soit. Le chantre du Nouveau départ était fascination si bien que les gens n’ont entendu que ce qu’ils désiraient ou voulaient entendre comme le mandat unique. Et pourtant ! Ah, oui et pourtant. En effet, certes le président Patrice Talon a fasciné en jouant sa carte de la sobriété dans cette cérémonie : refus de porter l’étrenne de distinction et la couronne, mais, il y a un hic qui semble être passé inaperçu aux yeux de l’assistance à commencer par les 7 Sages de la Cour constitutionnelle que préside le Professeur Théodore Holo. Dans sa prestation de serment, le nouveau président a ajouté des mots qui n’existent pas dans la constitution. Au lieu de « devant Dieu, les Mânes des ancêtres… », Patrice Talon a déclaré « devant Dieu, les Mânes de nos ancêtres… ». Autrement dit, le « des » a été transformé en « de nos ». C’est l’émotion, dirait le comédien Adama Dahico. Apparemment, rien de grave, pourrait-on. Cependant, on retient tout de même que ce n’est pas le serment gravé depuis plus d’un quart de siècle dans le marbre de la démocratie béninoise tel que voulu par le Pères fondateurs. Si ce n’est pas une violation comme avec Mathieu Kérékou le 4 avril 1996, cela en a tout l’air. Eh diantre, qu’ont nos hommes politiques avec « Les Mânes des ancêtres » au Bénin ? Talon va-t-il reprendre la prestation de serment pour en gagner deux jours voire plus comme Mathieu Kérékou en 1996 ? Seuls les juristes et les membres de la Cour constitutionnelle peuvent le dire. En définitive, on ne peut s’empêcher de constater que celui qui se veut le chantre de la défense de la constitution béninoise, vient de tituber pour ne pas dire violer déjà cette même constitution si chère aux Béninois. Attendons de voir ce qu’il en sera ! Pour l’instant, n’y voyons pas encore un premier faux pas en ce tout premier jour d’exercice de la fonction présidentielle du Bénin de Patrice Talon même si d’autres penseront de toute façon qu’à peine il entre en fonction et il viole déjà la constitution.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !