Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 09:46

A peine le Président Patrice Talon installé ce 6 avril 2016 et déjà sa nouvelle équipe gouvernementale est connue seulement quelques heures après. L’information a été donnée par le secrétaire général du gouvernement André Ouin-Ouro dans la soirée d’hier.

21, c’est le nombre de ministre que compte le premier gouvernement de Talon annoncé hier sur la chaine de télévision nationale Ortb par le tout nouveau secrétaire général du gouvernement, André Ouin-Ouro. Une vingtaine de ministres qui vient d’ores et déjà contredire les promesses du nouveau président lorsqu’il était en train de surfer sur sa victoire certaine avant la confirmation définitive de la Cour constitutionnelle. Le président Patrice Talon annonçait que son gouvernement ne comptera qu’une quinzaine de ministres plus précisément 16 pendant que d’autres spéculaient sur le nombre 17. Avec 21 ministres, Talon vient de réussir une talonnade en lobant tout le peuple béninois qui l’attendait sur ce point. Un peuple qui n’est pas au bout de ses surprises car si le gouvernement ne tient pas en tant que tel de l’équilibre régional, il a tout de même une fibre de remerciement. Un critère que le candidat élu d’alors battait en brèche comme fondement de la composition de son gouvernement. Cependant, il suffit de voir la composition de ce gouvernement pour voir qu’au-delà de la compétence, le critère remerciement est palpable et des kilomètres à la ronde. D’abord, Pascal Irénée Koupaki nommé ministre d’Etat secrétaire général à la présidence, doit son poste à son soutien à Talon. Sinon quel peut-être le contenu d’un tel ministère si ce n’est pas celui de courtier du président ou de réceptionneur des courriers du chef de l’Etat. Le remerciement va aussi à l’endroit de Abdoulaye Bio Tchané. Remercié pour son soutien d’entre les deux tours à Talon. Les premiers soutiens de Talon sont là aussi pour le remerciement : le vétérinaire Sacca Lafia au ministère de l’intérieur et de la sécurité, Adidjatou Mathys au ministère de la fonction publique et des affaires sociales et Candide Azannaï ministre délégué chargé de la défense nationale. Leur nomination à ses postes est loin de refléter leurs compétences dans les domaines qu’ils ont à charge. Bref, la liste est longue car on peut continuer à citer encore et encore des noms comme Lazare Séhouéto, Oswald Homeky. Tous remerciés. Entre ce qu’on dit ou promet et ce qu’on fait, il y a une grande différence. Avec la formation de ce gouvernement, Talon vient de prendre en réalité le pouls de ce que c’est que le pouvoir d’Etat, des réalités du pouvoir différentes de celles de la gestion des entreprises. Un pays, c’est un pays et non une entreprise. La chanson de Petit Yodé et Lenfan Siro Monsieur le Président est édifiant pour la tâche des président. D’ailleurs, ce sont les Béninois qui n’ont pas compris Talon car il doit une fière chandelle à tous ceux qui se sont mobilisés pour sa réussite. Remerciement n’est donc pas terminé. Affaire à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !