Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 14:51
Le Petit Angle : Indépendance ou dépendance ?

Au son du clairon, on s’intéresse aujourd’hui à quelques faits d'actualité de ces derniers jours. Des faits d’ici et d’ailleurs. Au menu, le Bénin et le Nigeria.

Alors, balle posée pour le tir ou le coup franc !

Une Indépendance en costumes occidentaux

En avant pour la tragicomédie de nos chefs. Ceux qui nous promettent monts et merveilles et pourtant, ils sont à des milliers de lunes de cette réalité. Hier comme pour ne pas honorer le combat des pères fondateurs qui ont bataillé dur pour obtenir cette indépendance qu’ils célèbrent depuis plus d’un demi-siècle, ils étaient tous en costumes. Loin de nos réalités Bomba et pagnes et autres. Donc, hier c’étaient la fête des cols blancs béninois qui ne savent jamais comment célébrer leur africanité. Du haut jusqu’en bas, comment s’il y avait une menace à porter nos habits traditionnels. C’est pitoyable. Hollande porte-t-il bomba ?

Un beau défilé pour une sécurité nulle des Béninois

La sécurité des Béninois n’est pas une fête pour qu’on peut gérer avec à la sobriété. On a nourri nos yeux avec le défilé. Mais ce n’est pas ce qu’attendent les populations qui espèrent que leur sinistre les sorte de ce cauchemar. Faim et sécurité, voilà ce qu’attendent les populations de ce « gouverne-et-ment » avec des sinistres pour gérer des sinistres. Ce qui énerve, c’est que les bandits n’attaquent que les petits, s’ils pouvaient biper les boss, ils vont aussi sentir un peu au lieu des beaux discours.

Les chômeurs du 1er Aout

Eh Djah, rupture là est vraiment décidée à affamer tout le monde. Si c’étaient les mangeurs d’hier, on n’allait pas crier, maintenant que simple citoyen est dans le viseur, c’est chaud et ça chauffe le cœur. Petit sous qu’on gagne pendant indépendance là encore, nous retire ça encore. Eh, les gens sont mauvais dèh ! Plus de défilé civil, donc pas de sous à partager. Autrement dit, désormais chômeurs du 1er aout. Hai, un prégo Homme d’affaires avec des teigneux à ses côtés, c’est la galère. Bénin sous la rupture, c’est la galère !

L’autre réalité du Bac 2016

Gbich ! La réalité ! Ça va choquer mais… Ok, Azannai ouvre et Abt ferme. C’est tout et très simple. Ce sont les résultats du Bac en mode « ministremétrie ». Ces résultats qui s’inscrivent dans la droite ligne des résultats du Cep et du Bepc, nous donnent un bon classement ministériel. Si au plan national, 30,14%, on reconnait Patrice Talon. Mais du point de vue des ministres représentés dans le gouvernement, le dispatching par ordre décroissant se présente ainsi et pas de calculette en main : Candide Azannaï, Pascal Irénée Koupaki, Tonato, Sacca Lafia, Lazare Séhouéto,… Alassane Séidou et Bio Tchané. Enfin, classez à travers ces données : Littoral : 37,13%, Atlantique : 35%, Mono : 32,22%, Borgou : 30,39%, Zou : 29,80%, Ouémé : 26,46%, Collines : 25,37%, Couffo : 24,72%, Plateau : 24,18%, Atacora : 22,33%, Alibori : 20,76 et Donga : 18,75%.

Un petit crochet et les gens se sont cognés grave !

Enfin, il a fait le grand saut. Près de quatre mois après son accession à la tête de l’Etat béninois, le président Patrice Talon a fait un tour du côté du grand voisin de l’Est. Gbangban enterré ou pas, les photos donnent une idée d’une ambiance bon enfant. Cependant, il a suffi que notre prégo fasse ce voyage pour que les députés nigérians se cognent bien bon au parlement. Coups poings par-ci, débandade et escalade par-là, tout était au rendez mardi dernier pour faire un large étalage des compétences des députés nigérians transformés, l’instant d’une rencontre, en des athlètes de la trempe de Usain Bolt, des perchistes tel Sergueï Buka, des boxeurs comme Tyson ou Evander Holyfield, etc. Alors, prochain voyage, ça sera comment ? Voilà question qui tape tibia de l’homme !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !