Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 16:55

Vacances rythment avec pleins d’activités, donc d’informations à traiter. Mais des vacances d’un gouvernement, c’est la galère en termes d’informations. Pendant que les gens ne cessent de se plaindre pour ce besoin d’être informé, l’environnement enseigne qu’il est source d’informations. Il suffit de positionner son corps pour en être servi. C’est pourquoi il urge de se redresser ou faire recours à un redressement pour chercher à aller de l’avant.

Redressons-nous alors ! Redressons nos cous telles des girafes. Non pas comme ces girafes très connues dans les écoles, collèges et lycées. Mais des girafes pour une rétrospective de 2012 afin de constater qu’il n’y a pas plus chanceux au Bénin que Sébastien Ajavon. Plus chanceux comme le crocodile dans l’eau pour le chasseur chez les Baatombu. Constater que Ajavon est synonyme de redressement fiscal : 35 milliards et 167 milliards Fcfa.

Redressons-nous à la recherche d’écrits que 35 milliards donnent un milliard dépensé par an pendant 35 ans ou bien un million dépensé par jour pendant au moins 95 ans, soit presque un siècle. Au lieu de ces 35 milliards réclamés par un Etat épidermique et revanchard, on a droit à une autre réclamation expresse. Pour plus de générosité sollicitée de la part de Ajavon.

Alors, redressons-nous pour scruter l’horizon dans l’espoir de nouveaux calculs nécessaires sur 167 milliards de redressement. Et on attend sans savoir qui de Ajavon et de Talon est bon ou mauvais.

Redressons-nous aussi pour cette campagne de l’Union des webactivistes du Bénin (Uwab) engagée dans une campagne de salubrité de la toile pour plus de responsabilité dans ce qui se publie. Toile qui fait et défait tout en laissant des traces.

Redressons-nous avec ce Bénin qui se veut en marche. Pardon en route ! Un Bénin en route donc, qui veut aussi sa place sous le Talon du régime de la Rupture à l’instar de l’Union du Bénin du futur (Ubf) de Kérékou et les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) de Boni Yayi. Le mangement est à côté.

Redressons-nous ! Et nous voyons le Bénin tout en coton. Que des chiffres ! Oui, des chiffres pour en appeler à la science des experts pour un décryptage de la thésaurisation qui est ambiant afin de reconnaitre les tenants et les aboutissants. Et surtout pourquoi ne nous influence point.

Redressons-nous ! Debout dans l’attente des experts. Comme on n’aurait voulu qu’ils soient de Miami, ceux de nos conseils des ministres. Tous embarqués dans un tricycle pour la première rencontre d’après repos gouvernemental.

Redressons-nous pour que des gens ne manquent pas de talonnades afin de susciter la générosité du pouvoir en place. Et voilà Elvis Dagba  avec sa campagne « laissez-moi mon Talon ». Phénoménal génie du ventre !

Redressons-nous enfin pour nous en arrêter là ! Et nous constatons les peines et pleurs des parents d’élèves déboussolés par une rentrée des classes pour le 18 prochain. Sans être un oiseau de mauvais augure, toutes leurs prières sont pour un report. Et que tombe un jour d’octobre pour mieux respirer.

Dure, dure une rentrée des classes qui se veut de septembre.

Comme cela fait mal à force de redresser…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !