Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 22:13


 A l'analyse, le topo des fêtes rotatives profitent davantage aux peu co-proches (évangélistes) du régime plutôt qu'à nos populations des localités choisies pour abriter la fête mais là n'est pas le problème puisque cela permet au moins de flatter l'orgueil de certaines villes qui se sentaient oubliées par la puissance publique. Le plus grave, apprenons-nous, est que le chef de l'Etat dans l'intention d'occuper le terrain toutes les fois où la moindre occasion s'offre à lui, veut fêter ses trois ans de locataire de la Marina en pompe. Chaque commune aura ainsi à élaborer son budget et recevra son financement pour le bombance. Déjà, certains vautours sont attendus à Pobè pour réfléchir sur le budget à présenter. Ce sont les membres du ronflant cadre de concertation des chefs de partis de la mouvance présidentielle provenant de tous les départements du pays. Ce sont eux, aidés des maires mouvanciers des communes acquises à Boni Yayi qui se retrouveront le samedi prochain pour concocter le menu budgetivore d'une fête qui n'a pas sa raison d'être du fait de la difficulté économique qui caractérise le Bénin du Changement. Les fêtards qui font sédimenter cette idée dans la tête de Boni Yayi en lui justifiant l'opportunité de cette fête ne lui font que subir le courroux du peuple. Et tout le monde sait où cela emmène. Si la trouvaille est destinée à occuper tous les espaces contre Bio Tchané, le régime du Changement est en train de faire là une erreur fondamentale. Les Africains aiment certes la danse et s'amuser mais fêter pour montrer qu'on est là et contre la mine de l'économie du pays ne relève pas de la raison mais d'une passion que Boni Yayi se doit de faire disparaître de ses habitudes parce qu'il est un homme d'Etat.

Aboubakar TAKOU
(Le Béninois Libéré, 25/03/2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !