Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 06:08

(De quoi faire peur aux populations)

           

Conformément aux dispositions de l’article 17 de la loi N° 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin,  presque tous les conseils communaux ont tenu hier la première session ordinaire de l’année 2009. A Tchaourou  réunis  autour de leur maire, les conseillers communaux ont décidé de faire des quatre jours que vont durer  la session, une réelle opportunité de réflexion et d’engagement pour le développement de leur commune. Pour la première journée, c’est-à-dire celle d’hier, le maire  Sounon Bouko Bio et ses collègues se sont penchés sur quatre  des 13  points inscrits à l’ordre du jour. A l’entame de la session après le mot d’ouverture du maire et ses civilités, le conseil s’est penché sur le premier point inscrit à l’ordre du jour, l’adoption du protocole d’accord entre la mairie de Tchaourou et le Millénium Challenge Acount Bénin. Après lecture du document l’adoption n’a souffert d’aucune contestation, à l’unanimité elle a été faite par acclamation. C’est seulement sur le point relatif à l’agrandissement du domaine du cimetière de la ville que les conseillers ont mené un vrai débat de fond.  En effet pour préserver sa population des maladies et des nombreux problèmes qui peuvent découler de l’inhumation des  leurs à domicile, l’exécutif de la mairie de Tchaourou a décidé de prendre au sérieux le problème de l’agrandissement du Cimetière. Pour le maire et la quasi-totalité des conseillers, il urge aujourd’hui que la commune de Tchaourou à l’instar des autres du pays ait un cimetière digne du nom. Si pour certains il faut agrandir ce qui existait déjà parce que ne couvrant qu’environ 2 hectare, d’autre plus prévoyants estiment que dans quelques années la démographie de la ville sera beaucoup plus forte et pour cette raison il faudra que la mairie associe les sages et les propriétaires terrains  au dossier afin de trouver au moins un espace de 10 hectares pour la cause. En ce qui concerne le dossier de lotissement de Tchachou et de Tchaourou , le dossier n’a pas suscité  de grands débats comme cela a souvent été le cas dans certaines communes. Le maire, après avoir précisé qu’il était très urgent de lancer le lotissement de Tchachou pour raison sociale, n’a pas manqué d’arguments pour justifier le choix du cabinet de topographie commis pour faire le travail. Pour lui, c’est réellement ce cabinet qui dispose des moyens pour faire le travail surtout qu’il avait déjà fait ses preuves dans la commune de Savè et qu’il est disposé  à terminer le lotissement en l’espace de trois mois malgré que la commune n’a  pas été  dans l’obligation  de lui payer une avance.  Vu la pertinence de ses explications, ses collègues n’ont pas trouvé la raison d’un débat inutile. Ils ont simplement demandé au maire de faire de l’information une stratégie de conduite des affaires de la commune. Toujours  est -t-il que sur le dossier il n’y a vraiment pas eu des attaques verbales comme ailleurs. C’est après cela et suite à une pose d’une demi heure qu’ils ont abordé le point relatif au compte rendu sur l’approbation du budget 2009. Au total, pour cette première journée, quatre points ont été vidés et pour le reste notamment ceux ayant rapport à l’élaboration du Pdc 2ème génération, la demande de domaine pour la culture à grande échelle de Jatropa et du coton, l’adhésion de la commune à l’Adecob, l’adoption de certains plans de travail et d’organigramme, le problème des chefferies traditionnelles et autres seront abordés aujourd’hui et demain.    Pour l’heure, on peut déjà affirmer sans risque de se tromper que cette session apportera à coup sûr un plus pour le développement de Tchaourou.


Laurent YOVO

(Le Béninois Libéré, 27/03/2009)


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !