Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 04:04

(Le souvenir de feu Abdoulaye Issa reste indélébile dans la mémoire des populations)

 


Ier avril 1977- 1er avril 2009, cela fait 32 ans que Abdoulaye Issa a quitté ce monde dans la fleur de l’âge des suites d’un accident de la circulation alors qu’il était dans sa 32ème  année.

C’est pour rendre un vibrant hommage à cet illustre disparu et pour ne pas passer sous silence cette date que Parakou sera à compter de ce jour sous les feux de la rampe et ceci jusqu’au 04 avril prochain. Les manifestations de la commémoration de la disparition du grand camarade de lutte,  Abdoulaye Issa, se dérouleront pendant cinq (05) jours. Pour la prémière journée à savoir ce jour, 31 mars 2009, une prière musulmane sera dite à 09 heures dans la résidence du préfet des départements du Borgou et de l’Alibori. Elle sera suivie d’une retraite aux flambeaux à partir de 19 heures. Un cross country de 6 heures à 7 heures ouvrira le bal des manifestions du 1er avril, jour proprement dit de la disparition de Abdoulaye Issa.  Après cela, il y aura à 9 heures le dépôt de gerbe au Mausolée de feu Abdoulaye Issa. A ce niveau, on aura droit aux témoignages et messages sur ce pionnier de la Révolution afin de permettre aux gens de mieux connaître l’homme.  Des allocutions boucleront cette étape. Tout cela  laissera place à une animation à la Place Bio Guèra. Quant à la journée du 2 avril, elle sera faite uniquement d’une conférence-débat dont le thème est : « vie de feu Abdoulaye Issa ». Cette conférence-débat a lieu à 9 heures au Centre d’alphabétisation de Parakou. Toujours dans cette optique de conférence-débat, une autre se tiendra le 3 avril 2009 à 9 heures au même lieu mais cette fois-ci avec comme « Vision du président Boni Yayi et perspectives de développement du Bénin ». A la différence du jour précédent, il y aura une animation à la Place Bio Guèra. Enfin, en ce qui concerne le dernier jour des manifestations à savoir le 4 avril 2009, il y aura une marche populaire suivie de meeting géant à 7 heures à la Place Tabéra. A 16 heures, un match de football opposera une sélection de Parakou à celle de Natitingou. Et pour finir en beauté cette commémoration du 32ème anniversaire du décès de Abdoulaye Issa, une animation sera organisée. Par ailleurs, il est à souligner que les jeunes auront beaucoup à apprendre de ces manifestations surtout avec les conférences-débats. 

Notons que Abdoulaye Issa fut l’un des pionniers de la Révolution, avec d’importantes responsabilités assumées. Il fut, entre autres, membre du comité central du parti de la révolution populaire du Bénin. C’est ce digne fils de Parakou, décédé depuis des lustres dans des circonstances particulières, reste toujours gravé dans le cœur des populations.


Akkilou YACOUBOU
(Le Béninois Libéré, 31/03/2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !