Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 04:24

Aider les entreprises modestes et les institutions financières en leur servant à établir une bonne base pour profiter des potentialités du marché et offrir un apport aux institutions préparées à répondre aux besoins des millions de Béninois économiquement actifs, des clients des institutions de microcrédit, telles sont les ambitions de cet instrument du Millenium Challenge Account Bénin (Mca-Bénin) qu’est la Facilité du défi d’innovation et d’expansion financière. Pour bénéficier de cette facilité, 40 projets sur 246 enregistrés ont été retenus après une étude et une sélection rigoureuses. A cet effet, c’est le Centre International des Conférences de Cotonou qui a servi de cadre hier, 31 mars 209, à la cérémonie officielle de signature des accords de subvention entre le Mca-Bénin et les bénéficiaires de la facilité. Une cérémonie qui a connu la présence d’éminentes personnalités tant béninoises qu’américaines. Il s’agit entre autres du président de la République, le docteur Boni Yayi, l’ambassadeur des Etats-Unis  près le Bénin, Gayleatha B. Brown, des ministres du gouvernement et des responsables du Millenium Challenge Corporate dont Darius Mans de même que du Mca-Bénin. Avant les allocutions, le coordonnateur national du Mca-Bénin a procédé à la signature des accords de subvention avec les structures bénéficiaires à savoir la Fécécam, le Renaca, le Renacepec, l’Unacrep, le Remag et le Garani, qui ont été choisi dans le lot juste pour cette cérémonie officielle. Pour l’ambassadeur des Etats-Unis, cette facilité dont bénéficie les structures sélectionnées est un instrument d’opérationnalisation du renforcement des capacités des institutions financières et des micro, petites et moyennes entreprises. Plus de 5 milliards de francs Cfa sont réservés pour leur cofinancement des investissements, de l’équipement, l’assistance technique et les activités de renforcement des capacités financières, a-t-elle ajouté. Enfin, elle a réaffirmé le soutien du gouvernement américain à accompagner le gouvernement béninois dans la lutte contre la pauvreté à travers l’accélération de la croissance économique. Darius Mans a aussi abondé dans le même sens. Pour Boni Yayi, cet instrument est arrivé à point nommé et marque le début de l’appui des structures qui ne demandent que cela pour émerger et œuvrer par le même fait à l’émergence de notre pays. Très peu d’entreprises sont compétitives et cela est au fait que le Bénin n’a pas mis en place un cadre adéquat dans ce domaine, a-t-il diagnostiqué. Avec les accords de subvention d’hier, cela fera partie du passé puisque la facilité améliorera leur compétitivité. Le chef de l’Etat a tenu à appeler les bénéficiaires à faire preuve d’esprit citoyen afin de prouver que leur choix a été judicieux et non le contraire. Tout comme Gayleatha Brown qui a assuré que pour des mesures de transparence, il sera procédé à la vérification de l’impact des projets bénéficiaires non seulement sur les promoteurs, mais aussi sur les femmes et les hommes béninois qui bénéficieront de la croissance économique créée, Boni Yayi n’a demandé que ça, le suivi des structures. Mieux, il a souhaité que des comptes rendus lui soient faits personnellement. Avec de telles déclarations, on comprend aisément que le bien fondé de cet instrument de la Mca-Bénin n’est à douter. Ce qu’on peut retenir des allocutions, c’est le fait que la facilité contribuera à l’émergence du Bénin. De toute façon, il n’y a pas cette personne ou nation qui refuse le développement. Comme on le dit, pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? Autant en jouir pleinement du Mca jusqu’au 2011 !!!


Akkilou YACOUBOU
(Le Béninois Libéré, 01/04/2009) 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !