Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 06:03

charles-élysée d.

La poliomyélite, on ne cessera jamais d’en parler tant que le virus de polio sauvage circule toujours. L’initiative de l’éradication de la Poliomyélite se trouve à un tournant décisif de son histoire. En effet, des progrès sensibles ont été notés depuis le debut de cette année. A cette date, les pays non endémiques comme le Bénin ne devraient plus avoir de circulation autochtone de poliovirus sauvage, mais devraient atteindre et maintenir les normes des indicateurs de surveillance. A cet effet, il a été noté une nette diminution du nombre de cas de poliovirus sauvage en 2010 comparativement à la même période en 2009. Globalement, 70 cas de poliovirus sauvage ont été notifiés de janvier à la date du 24 juillet 2010 contre 496 cas en 2009.La non atteinte de l’indicateur de surveillance (2 cas de Pfa non polio pour 100 000 habitants âgés de 0 à 15 ans) par le Bénin fait de lui, un pays à risque pour les importations, mais aussi pour les exportations car cette situation peut masquer une circulation silencieuse du poliovirus sauvage sur notre territoire. C’est donc dans ce contexte que le chef de l’Etat procèdera ce jour jeudi 18 novembre 2010 à 8h 30 mn très précises, au Palais des congrès de Cotonou  au lancement officiel du 3ème passage des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite.  Il est donc impérieux pour le Bénin de renforcer l’immunisation des cibles (enfants de 0 à 5 ans) et la surveillance. Dans le même temps, il faut noter qu’un progrès est fait dans la lutte contre les carences en vitamine A où la couverture de distribution est actuellement de 6 enfants sur 10. Mais ce progrès est très lent et c’est pour cela qu’il est recommandé de poursuivre les campagnes de distribution de vitamine A pour atteindre au moins l’objectif de 9 enfants sur 10. Ainsi donc, les enfants de 6 à 11 mois vont recevoir de la vitamine A et ceux de 1 an à 5 ans, en plus de la vitamine A, une dose de vermifuge. Ces doses de (Vpo) sont données en routine pour la protection individuelle des enfants contre la poliomyélite. Cependant, quelques enfants ne développent pas l’immunité requise. La seule manière de protéger tous les enfants contre la poliomyélite, est d’interrompre simultanément la circulation du poliovirus sauvage dans l’environnement. Ceci est possible seulement si tous les enfants de moins de 5 ans, reçoivent les doses supplémentaires de Vpo en même temps, comme ce sera le cas maintenant lors des journées nationales de vaccination qui durent de la période du vendredi 19 au dimanche 21 novembre 2010 novembre. Cela aide à interrompre la circulation du poliovirus sauvage et élimine ainsi la poliomyélite. C’est la seule manière de s’assurer que tous les enfants sont en sécurité et ne feront pas la maladie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !