Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 05:36

Akkilou yacoubou


Près de 250 pèlerins pour le Hadj 2011 ont pris leur vol en direction de la Mecque. Un véritable soulagement pour ces gens car il y reste encore près de 350 qui continuent de dormir à la Mosquée centrale de Zongo en attendant que le destin ne leur sourie. C’est la seconde vague de départs de pèlerins béninois qui se sont rendus directement en Arabie Saoudite. En effet, avant ce dernier vol, il y a eu des centaines de pèlerins qui ont pris par le Nigeria pour s’y rendre. Petit à petit, l’oiseau fait son nid, dit-on mais ici, il serait trop osé de le dire car la situation est d’autant plus compliquée que même les autorités n’osent pas s’aventurer dans les déclarations pour dire quoi que ce soit. D’ailleurs, elles ne font que nourrir des espoirs dans leurs propos du genre : « on espère que… ». Tout cela fait que les candidats au Hadj 2011 qui attendent à la Mosquée de Zongo poirotent à longueur de journée sans savoir à quel saint se vouer ; tout ce qu’ils souhaitent c’est de pouvoir honorer ce 5ème pilier de l’Islam. Au pire des cas, certains annoncent que s’ils n’arrivent pas à partir, leurs parents ne pourront effectuer leur pèlerinage en Terre sainte qu’à partir du Nigeria ou du Togo. Un ras-le-bol qui en dit long, à quelques heures de la fermeture des frontières saoudiennes, sur l’état d’âme de ces personnes qui endurent déjà les peines du pèlerinage sur le sol béninois en attendant celles de la Mecque. Dur, dur d’être candidat pour le Hadj au Bénin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !