Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 02:05

Dans le but de décrisper la tension politique, ce qui passe nécessairement par la prise en compte des laissés-pour- compte de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), les rencontres se multiplient entre les acteurs de la classe politique. Hier, ils se sont à nouveau rencontrés sous la médiation des anciens présidents, Emile Derlin Zinsou et Nicéphore Dieudonné Soglo, en vue de trouver un terrain d’entente, puis évoluer dans le règlement de la crise politique. Au Chant d’Oiseau de Cotonou comme ce fut le cas depuis le début de la médiation des deux présidents, les parties prenantes, représentées chacune par un envoyé ou soit par les leaders eux-mêmes, l’Union fait la Nation par son coordonateur, Antoine Idji Kolawolé,  la coalition Abt par l’honorable André Dassoundo, la mouvance présidentielle par son guide en personne, le Docteur Boni Yayi…, bref tout le monde y était.  A ce rendez-vous très  crucial qui constitue une étape très importante dans l’avancement de la médiation entamée par les anciens présidents  plus haut cités, des décisions salvatrices dont leur mise en application désamorcerait entièrement la bombe,  ont été prises. A cet effet, il a été décidé de façon unanime avec le président de la cour constitutionnelle qui était de la partie, que la loi dérogatoire soit rédigée par les sages de la Cour constitutionnelle sous peine d’être cassées par ces derniers. Aussi, toutes les parties ont convenu de ce qu’aucune rigueur ne serait plus tenue à la date du 06 mars, précédemment retenue par  la CENA pour l’organisation du 1er tour du scrutin. Désormais, elle pourrait être repoussée de six voire dix jours. Ainsi, on pourrait apporter des modifications possibles à la Lepi qui demeure la pierre angulaire de la crise, jamais connue au Bénin. En outre, un croisement serait envisagé entre les chiffres de la CENA avec ceux de l’Institut national pour la Statistique et de l’analyse économique (INSAE) afin de permettre aux experts nationaux et internationaux qui seraient recrutés, d’auditer la liste électorale sans ambages.   

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !