Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 05:14

Depuis 20 ans, l’Etat béninois soutenu par le programme des nations unies pour le développement est en train de ruiner la  famille da Trinidade dont le propriétaire a commis l’erreur de leur louer sa maison. Après plusieurs années de lutte acharnée pour récupérer ce qu’on lui devait, Joseph da Trinidade a fini par rendre l’âme du fait de la méchanceté des différents gouvernements qui se sont succédé en affichant une insensibilité sans précédent à l’endroit de sa famille. Aujourd’hui, sa veuve continue le même combat pour améliorer ses conditions de vie celle de ses enfants en demandant seulement à l’Etat de lui payer ce qu’on lui doit. Mais tout porte à croire toutes ses tentatives sont vaines et vouées à l’échec. Puisque dans l’actuel gouvernement de Yayi, il y a l’avocat conseil de la famille en la personne de maître Baba Body dont l’entrée dans cette équipe a fait naître une lueur d’espoir. En effet, les membres de cette famille espéraient qu’une fois proche du chef de l’Etat, le ministre Baba Body a la possibilité de toucher directement Boni Yayi, afin que ce dernier qui a été toujours à l’écoute de ses compatriotes et qui a horreur de l’injustice, puisse prendre les mesures nécessaires pour les sortir de cette misère. Mais chaque jour que Dieu fait, cet espoir semble s’envoler. Et pour cause, le nouveau costume ministériel dont se vêtit leur avocat lui a bandé les yeux sinon lui a sortit ce dossier de la mémoire. L’espoir né de l’entrée au gouvernement  de l’avocat conseil Baba Body a laissé place à la désolation. Après la publication des articles sur le sujet, nous avons tendu notre micro à quelques compatriotes qui se sont prononcés. L’intégralité de leur réaction…

Adrien Loumèdjinon, étudiant en socio 4

Je pense que c’est de l’injustice entretenue au sommet de l’Etat depuis 20 ans. Mais moi j’ai l’impression qu’il y a une main sournoise qui serait en train de bloquer les choses. Maintenant si tant est que c’est l’Etat béninois qui est responsable de cette ignominie alors c’est grave et c’est dangereux. Il faut que Yayi donne les instructions fermes pour régler cette situation le plus tôt possible. Car il y  va de son intérêt aussi.

Suzanne Dolémon, revendeuse à Dantokpa

Moi je ne comprends pas qu’on puisse affamer une famille pendant 20 ans surtout quand il s’agit de l’Etat. C’est impensable. Les différents gouvernements qui se sont succédé ont fait quoi de ce dossier. C’est pénible hein…. moi je suis de cœur avec cette famille. Mais est-ce que notre président, le docteur Boni Yayi est au courant de ce dossier ?

Madame Rosaline Alley dit Maman ‘’riz chaud’’, vendeuse  à Tokpa

Cette histoire si elle est vraie, alors notre état a péché et ces blancs-là aussi. C’est grave ! Affamez toute une famille  pendant 20 ans, c’est l’enterrer définitivement et je ne pense que Yayi cautionne cela. S’il est au courant, il n’y a aucun doute il va régler ça. Je le connais, il est bon pour ça !

Gilbert Dossoumon, vendeur de pièces détachées à Saint Michel

20 ans de location non payée par l’Etat, ce n’est vrai monsieur le journaliste. Comment l’Etat peut devoir à quelqu’un pendant tout ce temps. Et Yayi aussi ne réagit pas. Ça m’étonne que le chef de l’Etat soit au courant et ne réagisse pas. Ça fait trop bizarre. En tout cas, moi je ne crois pas encore à cette histoire.

Ulrich Zamènou, enseignant

Il n’y qu’au Bénin qu’on  voie ou qu’on attende ces bizarreries. L’Etat béninois qui doit 20 ans de loyer à un citoyen béninois. C’est malheureux quoi. Ailleurs, cette famille aurait  déjà traduit l’Etat béninois devant les hautes juridictions pour que le droit soit dit.

Abdul Ramane Salako

Le rat a l’habitude de s’amuser avec tous les objets qu’il rencontre dans la chambre mais jamais avec le squelette de la tête du chat. En tout cas moi, personne ne peut faire ça avec moi. Je serai à la place de ses enfants que j’aurai déjà créé l’incident, Coooommmment !!! L’Etat nous oblige à payer les impôts donc il n’a pas le droit d’agir de la sorte envers nous. D’abord, ce dossier, il faut obliger Yayi à prendre ses responsabilités. Mais que fait son ministre Baba Body qui est pourtant l’avocat conseil de la famille ? Il me semble qu’il y a un complot contre cette famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !