Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 07:49
(Les manifestants pourchassés ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène) Romuald tchoukpa Non contents de n’avoir pas pu rencontrer le président de la Cour constitutionnelle le vendredi dernier pour lui faire part de leurs inquiétudes par rapport à la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) et des dérives graves qu’occasionnent son institution dans le bon fonctionnement du parlement, les ténors de l’Union fait la Nation ainsi que bon nombre des exclus de ladite liste, ont hier lundi 21 février 2011, marché à nouveau sur la Cour. Si la première vague de manifestants partie de l’Unafrica, a pu sans grand danger se rendre à la Cour, la seconde vague partie d’Akpakpa et ayant à sa tête le sieur Atao Hinnouho et plusieurs autres personnalités, s’est quant à elle heurtée à un géant dispositif des forces de l’ordre qui au moyen de bastonnades et de gaz lacrymogène, a dispersé les manifestants. Au nombre des ténors de l’Un présents à la marche, il y avait Me Adrien Houngbédji, Bruno Amoussou, Nicéphore Soglo, Rosine Vieira Soglo, Kolawolé Idji, Léhady Soglo, Lazare Sèhouéto, Dansou Dossa. Les députés Sacca Fikara, Thimothée Gbèdiga, Ibatou Sanni Glèlè, étaient aussi de la partie sans oublier les chefs d’arrondissement, les chefs quartiers de la ville de Cotonou et les milliers de militants et sympathisants UN notamment ceux exclus du processus électoral en préparation. Le président Nicéphore Soglo très remonté parce que bloqué au portail de l’institution, a dit toute son amertume pour l’exclusion de plus d’1,3 millions de Béninois laissés en rade dans le cadre de la réalisation de la Lépi. Aussi a-t-il fustigé le comportement de la Cour constitutionnelle et des hommes du régime en place dont les actes sont de nature à conduire le pays dans l’impasse. Une fois encore, les sages de la Cour et particulièrement le président Robert Dossou, n’ont pas daigné sortir pour écouter les manifestants. Chose qui visiblement n’a pas été du goût des membres de l’opposition qui ont laissé entendre qu’ils ne démordront pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !