Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 06:09

(On croirait que la prise du décret les a réveillés de leur sommeil et les voilà décidés à mourir à leur poste tandis que les jeunes recrus manquent de bureau pour faire valoir leurs preuves)

romuald tchoupa


Il y a quelques semaines, le président de la République le Dr Boni Yayi ayant constaté que l’administration publique était gangrénée par un phénomène à pris un décret pour limiter les effets néfastes de la chose. En effet, de quoi s’agit-il ? C’est un décret qui limite l’âge maximum auquel les agents permanents de l’État doivent impérativement aller à la retraite. Car c’est un fait de nos jours de constater que les travailleurs du secteur public qui ont fait trente ans de service et qui devraient normalement aller à la retraite, refusent de faire valoir leur droit à la retraite. Cet état de chose entraîne un vieillissement de la population des travailleurs dans un pays où plus de 50% de la population est constituée de jeunes. Voilà qui a fait sortir le président Boni Yayi de son gong et qui justifie la prise de ce décret. Seulement, il se fait que ces agents du secteur public qui sont concernés et qui représentent plus de 10% de la population des travailleurs défient à présent le président de la République et disent à qui veut les entendre qu’ils étaient bien en poste avant que Boni Yayi n’accède au pouvoir et mieux ils le verront partir car l’administration ne lui appartient guère. Que désormais, leurs fesses sont collées, scotchées et  plaquées à tout jamais contre les chaises de leur bureau. De plus ils disent que tout le monde a vu avec quel acharnement et toutes les magouilles que le président Boni Yayi et son équipe ont fait pour rempiler. Par conséquent, il est mal placé pour leur donner des leçons de morale. Mais ce qu’il est important de retenir au-delà de tous ces débats de clochers, c’est que les textes de la République sont suffisamment clairs sur ce point. Donc à partir de cet instant, il est indispensable pour l’intérêt supérieur de la Nation que quand un agent permanent de l’État est admis à faire valoir ses droits à la retraite, qu’il aille se reposer afin de pouvoir bénéficier des honneurs de la République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !