Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 07:10

(Jules Agbodjèman convoqué ce jour à la brigade de gendarmerie)

 

Annie Léwan

Faut croire que le musèlement des libertés est désormais de mise. En tout cas,  les informations qui nous parviennent ne sont pas de nature à rassurer sur le sujet. Cette fois, après les hommes politiques,  les syndicalistes, c’est ce corps spécifique de la société civile, qu’on appelle grogneur,  qui est dans l’œil du cyclone. En effet,  un des membres de la confrérie,  très connu pour ses dénonciations et ses prises de position contre le régime du Changement  est convoqué ce jour à la gendarmerie. On lui reproche d’avoir participé à une arnaque à la grogne. Selon les informations, le grogneur Jules Agbodjèman aurait tenté d’extorquer des fonds  chez un citoyen sous la menace de le dénoncer dans ses grognes. Ce dernier, sous l’impulsion du gouvernement aurait porté plainte contre le grogneur à la gendarmerie.  C’est donc face aux gendarmes que cet ancien policier, très impliqué dans la défense des droits de ses concitoyens,  devra répondre. Or,  il ne faut pas s’en cacher, ces derniers temps,  il serait  hasardeux de croire qu’il s’agit là d’une simple convocation. Pour tout dire, rien   ne prouve qu’il n’y ait pas derrière cette plainte une machination pour mettre hors d’état de grogner Jules Agbodjèman. Ce qui fonde cette réflexion réside avant tout dans  les dernières interventions du grogneur  qui ont été franchement contre le régime du Changement  et  sa tendance  au musèlement  qu’il a récemment  étalé en   interdisant  à tour de bras les marches dans l’affaires Dangnivo . Mieux, bien avant cette décision, le régime de Yayi avait souhaité une omerta, soi-disant pour les besoins de l’enquête, dans l’affaire ICC-services. Or tout le monde sait que les grogneurs, ne sont pas astreints au silence, même si les journalistes qui les encadrent dans le cadre des émissions de grognes, essayent de sauver les meubles. Jules Agbodjèman est de ceux qui disent tout, et il n’est pas à exclure que c’est pour le faire taire qu’il a été convoqué.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !