Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 05:24

‘’Le Bénin, notre cher pays n’est pas une nation à part… Si les Américains qui ont déjà exploré plusieurs fois les astres n’ont pas pu éviter le drame de l’affaire Madoff et si les Italiens malgré leur avance n’ont pas pu échapper à certains scandales financiers, ce n’est pas notre pays qui échappera à tous les complots malsains de ceux qui ont l’expertise de tromper les autres et de les escroquer’’. C’est par ces propos que le bouillant syndicaliste Théophile Dossou a débuté son point de presse organisé hier au Codiam de Cotonou. Selon le conférencier Dossou, après plusieurs semaines d’observation, le moment était venu pour rompre le silence. Il y a des drames qui réveillent tout un peuple et Icc-services en est un et pas des moindres. L’affaire Icc-Services devrait être un événement de prise de conscience de tous les Béninois et béninoises (intellectuels comme illettrés) car cette escroquerie n’a épargné aucune couche sociale. Et comme on pouvait s’y attendre le secrétaire général de Syntra-Cnhu n’a pas manqué de mots pour dénoncer la récupération qu’en font de cette affaire certains hommes politiques. A l’endroit de ses collègues syndicalistes, le ton n’a pas été des plus tendres. ’’Icc-Services n’est pas un drame qui frappe que les travailleurs comme on pense le faire savoir aux paisibles populations. Au lieu de chercher à rééditer l’exploit de 1963, il faudrait mieux chercher à jouer pleinement son rôle premier de syndicaliste qui consiste à éduquer la masse laborieuse que constitue le monde des travailleurs. C'est-à-dire enseigner aux Béninois comment éviter un autre Icc-Services sous n’importe quelle autre forme car les escrocs vont peut-être chercher à inventer autre chose’’, a-t-il déclaré pour dénoncer l’attitude de certains de ses collègues syndicalistes dont les propos risquent de faire basculer le pays dans une instabilité politique que le peuple a rejeté depuis 1990. Il a tenu aussi à rappeler que la gestion que le gouvernement fait de la crise doit quand même apaiser tout citoyen soucieux du remboursement de ses frères ou sœurs. Citant les cas du comptable de la Soneb de Covè et d’un agent de perception de Zagnanado qui seraient derrière les barreaux de la prison civile d’Abomey, Théophile Dossou invite les ‘’récupérateurs’’ à soutenir les décisions et toutes initiatives du gouvernement allant dans le sens de résolution à ce drame financier qui frappe les populations. Pour finir, Théophile Dossou invite les responsables syndicaux à mettre de l’eau dans leur vin car, selon lui, le dossier Icc-Services ne concerne pas que les travailleurs de l’administration publique et privée mais tous les Béninois, d’éviter tout propos pouvant susciter la révolte des travailleurs. Ils doivent dissocier le syndicat et la politique à des moments critiques Aussi proposent-ils à ces responsables la reddition des comptes au sujet des centaines de millions que le gouvernement leur accorde chaque année car une subvention ne saurait être confondue à un don. Avant de proclamer leur soutien au chef de l’Etat pour les décisions déjà prises pour une sortie de crise apaisée, Théophile Dossou et les siens ont demandé au gouvernement de ne jamais succomber à la pression de certains responsables des structures de placement d’argent qui demandent que leurs comptes soient rouverts sans que des précautions adéquates ne soient prises.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !