Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 06:09
Abou sbakar Le fait que Me Adrien Houngbedji ait été trop tôt déclaré pour porter l’étendard de l’Un, n’est pas en tout point de vue bénéfique pour l’opposition au régime Yayi. Et pour cause, l’image de la licorne de la classe politique béninoise (Il ne traîne pas de dossiers sales) est actuellement mise à mal dans un dossier d’achat d’appartement. Déclaré candidat de l’Un, les Béninois curieux ont l’avantage du temps pour fouiller dans tous les sens la vie de cet homme. Ce qui est normal. Et c’est dans cette période-là caractérisée par une crise financière nationale sans précédent que Adrien Houngbédji achète une grosse maison en France à prix d’or. Une erreur politique en somme, pour quelqu’un qui veut prendre la destinée des Béninois en mains. Aujourd’hui le dossier a pris une tout autre allure avec le nom Richard Lokossou dont la supposée présence sur les relevés bancaires du président du Prd, sur plusieurs versements, prête à confusion puisque le même nom Richard Lokossou est actuellement recherché par Interpol dans une affaire de structure illégale de placement du genre Icc-services. La question est maintenant de savoir s’il existe une différence entre le Richard Lokossou qui aurait opéré des versements sur les comptes de Houngbédji et le Richard Lokossou de la société Re.De.Ma.Re, actuellement recherché pour mauvaise manipulation de fonds. A quelques mois des élections présidentielles, pour Houngbedji le silence n’est pas indiqué. Le devoir de se blanchir impose très vite au candidat de l’Un de monter au créneau pour apporter des clarifications nettes, au risque de voir son image de licorne de la classe politique béninoise, sérieusement endommagée. Pour preuve de l’existence réelle de l’escroc international, les documents montrent que ce Richard Lokossou est l’administrateur de toutes les agences du réseau pour le développement de la masse sans ressources (Re.De Ma.Re Sa), l’équivalent de Icc-services au Togo. Quand on apprend que Richard Lokossou aurait alimenté le compte du président du Prd à concurrence du milliard, il est à se poser des questions en attendant que le candidat de l’Union fait la nation, interpellé d’une manière ou d’une autre réagisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Eudes Farell 25/08/2010 13:55


Nous connaissons l'homme pour son intégrité !
C'est le régime en place qui veut lui coller cette étiquette !
Le peuple n'est pas dupe et sait par avance que le Président n'était pas aussi fortuné que le Président Houngbédji !
Aujourd'hui , allez voir les biens de yayi en france , à parakou , à n'dali ,à djougou et ailleurs ! vous allez vous rendre compte que le Président Yayi pille avec une louche !


A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !