Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 06:05

Le bien ne fait pas du bruit et le bruit ne fait pas du bien. Cette assertion a tout l’air d’être la devise du ministre de l’Intérieur, de la sécurité publique et des cultes, Benoît Dègla qui ne parle que par ses actes. En effet, depuis que Benoît Dègla a hérité de ce sensible département ministériel, il a posé des actes qui ont considérablement impacté le commun des Béninois. Avec son arrivée à la tête du ministère de l’intérieur, les Béninois se sentent beaucoup plus en sécurité car la criminalité qui dictait sa loi dans la cité a été véritablement contenue en raison du dynamisme qu’il a su insuffler aux forces de l’ordre et de sécurité. N’ayant pas l’habitude de faire les choses à moitié,  le ministre Benoît Dègla a entrepris depuis quelques semaines une tournée internationale en vue d’obtenir en faveur de la police nationale des puissances visitées une aide autant technique que logistique. A ce sujet, les négociations avec la France et la Chine sont très avancées. Il y a de quoi remonter le moral aux forces de l’ordre et de sécurité et rassurer davantage les Béninois quant à leur sécurité. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il a été reçu sur la radio mondiale Rfi la semaine écoulée où il a expliqué les avancées notables faites par le Bénin ces dernières années en matière de sécurité publique. Par ailleurs, les capacités du ministre de l’intérieur ne se limitent pas seulement aux questions d’ordre sécuritaire mais il est utile à bien d’autres choses encore. En effet, les candidats béninois au hadj 2011 qui devraient déjà être à la Mecque depuis plusieurs jours n’ont pu effectuer le voyage à cause de l’incapacité de l’agence de voyage retenue à honorer ses engagements.  Il a donc fallu l’intervention de certains ministres de la République dont Benoît Dègla en tête pour essuyer les larmes aux pèlerins qui ont déjà perdu tout espoir de rallier le lieu saint de l’Islam cette année. Grâce donc à l’implication personnelle du Mispc, les pèlerins béninois ont pris le départ hier pour le Nigeria d’où ils partiront pour le hadj 2011. Au vu de toutes ces actions qui ne sont que les plus récentes, le président Boni Yayi peut être fier d’avoir à ses côtés un collaborateur qui suscite admiration et considération au sein de l’opinion publique nationale.

Georges godwill

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !