Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 03:36

Jean kpingla

Il y a quelques semaines, le gouvernement du Changement a procédé à une évaluation à travers un séminaire-bilan sur la gestion faite du pouvoir par le président Boni Yayi.  Un bilan sans doute élogieux que les ministres ont rivalisé d’ardeur pour montrer peuple Béninois ce qui a été fait dans leur domaine et ce au grand bonheur de ceux qui partagent la vision du chef de l’Etat. Cependant, il y a un fait auquel les gens ne se sont pas intéressés : c’est le Changement de nos ministres. Et à ce sujet, il s’agit de voir la ministre de la famille et de la solidarité familiale, Marijoe Mèba Djossou. Rien qu’à la voir, on remarque aisément ce que son poste ministériel lui a apporté physiquement. De la tête aux pieds, elle a complètement changé. Dire qu’elle a pris 17 kilos ne serait pas exagéré. Au contraire, sous évaluer le poids qu’elle a gagné de plus. Un changement qui ne s’est pas matérialisé en terme de performance dans son ministère. En effet, chercher à voir ce que Mèba Djossou a réalisé dans son département, c’est perdre son temps pour rien car il n’y a  rien à se mettre sous la dent. N’eût été la vision du président Boni Yayi de créer un haut commissariat à la solidarité pour Gatien Houngbédji et le sens de solidarité des Béninois, les gens auraient encore décrié ce ministre pour son inaction et son manque de dynamisme par rapport aux sinistrés des inondations. Si ce haut commissariat n’avait pas existé, les gens seraient encore en train d’attendre des aides qui ne viendront jamais parce que le ministère de la famille n’aurait pas été à la hauteur des attentes. Bref, rien comme realisation au profit de la ministre Mèba Djossou depuis son arrivée au gouvernement sinon que le Béninois lambda ne ressortira que sa prise d’une dizaine de kilos. N’est-ce pas là aussi le changement ? Affaire à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !