Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 05:14

éric djékpé Il y a quelques jours, un grogneur mal intentionné à travers des propos infondés, a tenté de jeter de l’opprobre sur le commissaire de Sèmè-Kraké, Eudoxe Soglo. De l’intervention du grogneur sur l’une des chaînes de radio privée de la place, il semblerait que le commissaire non seulement ne veut pas laisser partir certains de ses éléments qui ont été mutés mais aussi il ferait ombrage aux nouveaux venus quant aux avantages auxquels ils auraient droit. Dans sa réplique à toutes ces accusations, le commissaire Eudoxe Soglo a laissé entendre qu’il serait malsain de s’affranchir des décisions de sa hiérarchie. Et en aucun cas et à aucun moment, il n’a empêché personne de jouir de ses droits. Les policiers sont les garants de l’application de la loi, a-t-il déclaré pour balayer du revers de la main ces accusations. En ce qui concerne l’ombrage fait aux nouveaux venus, il a expliqué que dès leur arrivée, il était de son devoir de les amener à s’imprégner des réalités de ce nouveau terrain et pour cela la maîtrise de quelques notions de base était nécessaire. Il a tenu à rappeler aussi que, des renseignements qu’il a reçus, le grogneur en question s’est présenté sous le nom d’un directeur d’école qui est déjà décédé. Toute chose qui témoigne de la volonté manifeste de nuire à un fonctionnaire de Police reconnu pour son engagement et sa détermination et surtout sa probité dans la mission à lui confiée. Qu’est-ce qui peut donc justifier ces propos malencontreux à l’endroit du commissaire Eudoxe Soglo? S’interroge-t-on encore. A un moment où l’insécurité bat son plein, ces genres d’allégations ne sont de nature à entretenir la quiétude au sein des hommes en uniforme qui ont besoin de la collaboration des compatriotes pour mener à bien la mission républicaine à eux confiée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !