Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 04:16
(L’opposition en courroux, l’attend au carrefour) Pour une énième fois, le projet de lois relatives à l’élection du président de la République a été cassé par la Cour Constitutionnelle suite aux recours de la mouvance présidentielle. Avec ce nouveau rejet de la Cour, c’est le Bénin qui se retrouve sans lois électorales à quelques mois des élections prévues pour se dérouler en mars 2011. De sources dignes de foi, c’est une situation qui arrangerait la mouvance présidentielle car l’absence de lois électorales, crée un vide juridique. Une situation qui permettrait à Yayi de faire un an supplémentaire avant d’organiser lesdites élections. Seulement, la question est de savoir si l’opposition pourra accepter cet état de choses. Vraisemblablement non surtout quand on sait qu’elle est hantée par l’idée de le voir partir du pouvoir en 2011. Quoi qu’il en soit, il est quasi impossible que cette stratégie élaborée par la mouvance passe car le peuple béninois n’est pas dupe encore moins la classe politique. Le moins que Yayi puisse faire pour éviter une situation semblable à celle ivoirienne au Bénin, c’est d’organiser les élections à bonne date et cela passe par le vote d’une loi électorale. Pour cause, le fait de compter sur les 7 sages pour à chaque fois casser les lois votées au parlement, ne changera rien à la situation actuelle. Si Yayi compte sur les recours en inconstitutionnalité devant la Haute juridiction pour relancer à chaque fois le débat, il faut reconnaître que pour le moment, l’opposition est majoritaire à l’Assemblée nationale et à ce titre, elle votera autant de fois que l’occasion s’offrira à elle une loi électorale identique à celle ayant été cassée par la Cour. A l’heure actuelle, les intérêts égoïstes doivent laisser place aux intérêts nationaux afin qu’on aille aux élections en 2011. Une situation de vide juridique comme celle que Yayi veut créer n’arrangera personne. « On sait quand ça commence, mais on ne sait pas quand ça finit » a dit un sage ivoirien

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !