Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 04:28

A  l’instar du ministre  Soulé Mana Lawani qui a écrit un mémorandum pour rendre compte de comment les faits se sont passés en ce qui concerne le volet réfection du Centre International de conférences de Cotonou  et du Palais des congrès, l’ex-ministre de l’intérieur Armand Zinzindohoué a décidé d’en faire autant à propos des faits à lui reprochés par le chef de l’Etat dans l’affaire Icc-Services. Dans ce mémorandum, le ministre a situé les conditions dans lesquelles il a fait la connaissance de Emile Tégbénou, l’un des cerveaux du scandale Icc-Services dont la première rencontre a eu lieu au domicile du chef de l’Etat. A propos des faits qu’on met sur son dos tels une tonne de ciment, le ministre Zinizindohoué les a balayés du revers de la main et  a situé les responsabilités. S’il reconnaît que l’argent a énormément servi à faire la propagande du chef de l’Etat, Boni Yayi, il a fait remarquer aussi que c’est une politique de deux poids deux mesures qu’on l’interpelle  sur des faits qui impliquent d’autres ministres comme celui de la défense. Il a démontré que les perquisitions et autres gardes à vue, bafouant les droits de l’Homme, n’ont rien révélé sur sa culpabilité comme l’attestent les procès verbaux en annexe. En définitive, le ministre Zinzindohoué trouve que les vrais responsables de ce qu’il appelle ‘’délinquance financière’’ ne sont pas inquiétés. Bien au contraire, ils sont mieux traités  au détriment de pseudo-coupables jetés en prison pour justifier l’injustifiable. Lire l’intégralité du mémo qui débute par des phrases significatives, pour en saisir la quintessence.

 

(Retrouvez le mémo dezinzindohoué dans la parution LBL du 08/09/2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !