Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 07:39

Camille Segnigbindé (stag)

 Après la cérémonie d’ouverture des activités entrant dans le cadre de l’adoption de la Charte Nationale de Gouvernance de Développement du Bénin le 03 dernier,  les participants ont continué les travaux tard dans la soirée du vendredi 04 novembre 2011. Répartis sur des critères de provenance départementale, les Béninois et les Béninoises, venant de tous les horizons pour œuvrer à l’adoption de cet outil de référence en matière d’une bonne gouvernance au Bénin, ont apporté  leurs grains de sels à l’amélioration du projet de la Charte initialement élaboré  par le Mrai et les représentants de tous les composants de la société  béninoise.  Les retouches de ce document ont porté tant sur la forme que le fond. Ainsi après le travail en atelier,  le comité  ayant conduit les activités (composé de sept membres) a appliqué au projet,  de la couverture jusqu’à la dernière page, les corrections convenues par les participants. Suite à ce travail, ils sont venus présenter le rapport à l’assemblée. A titre d’exemple de correction, la citation de Sénèque (Lettres à Lucilius livre 8, lettre71 Philosophe stoïcien 4-65 ap JC) se trouvant sur la couverture du projet a été remplacée par «  Décide toi, mets toi au travail et bientôt, tu accompliras de grandes œuvres », une citation de l’un des plus éminents écrivains du Bénin à savoir : Jean Pliya, lui aussi  membre du comité.  Après la présentation  du rapport, un débat  fut ouvert pour permettre aux participants de l’approuver ou de le réfuter. Le document a été adopté à l’unanimité mais sur proposition du représentant du Mrai  au sein du comité, la perfection du document continuera dans les locaux du  Mrai par le comité qui est ouvert à tout apport  d’où qu’il vienne. A la suite de ce travail, le Ministre d’Etat chargé de la Défense nationale, représentant personnel du chef d’Etat, a été invité pour clôturer la cérémonie. Dans son discours, après avoir apprécié la qualité des débats et le sérieux qui ont caractérisé les ateliers pendant les deux jours qu’a duré la convention, a promis son soutien à tous les acteurs qui ont œuvré à la conception et à l’élaboration de la charte. Ensuite, il a affiché sa satisfaction  et a mis un accent particulier sur le cadre institutionnel  de la mise en œuvre du document avant de déclarer close la cérémonie. Ce document, de part sa qualité indiscutable vient ainsi relancer le débat de la bonne gouvernance et du développement du Bénin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !