Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 07:09

(Gbahoungba, Amadé et Zohoun appelés à enterrer leur monstre)

 

Il y a quelques semaines, un groupe de députés appuyés par d’autres personnes ont cru avoir trouvé la mielleuse idée du siècle en portant sur les fonts baptismaux la Coalition des forces nouvelles (Cfn). Les pionniers du Cfn, Amadé Moussa, Sylvain Zohoun, David Gbahoungba, ont cru pouvoir s’attirer les bonnes grâces du chef de l’Etat, Boni Yayi en créant leur machin. Malheureusement, ce n’était pas le cas car à l’instar des gens qui trouvaient que ce machin n’était pas la bienvenue parce que venant dans un monde trop vieux, ils ont été lâchés par celui  qu’ils disent vouloir soutenir, le président Boni Yayi. En effet, Yayi qui s’est penché sur le dossier de la Cfn, a renvoyé Amadé, Zohoun et Gbahoungba à revoir leur dynamique d’accompagnement de la Refondation et surtout à se ranger derrière ce qui existe déjà au niveau de la majorité présidentielle plurielle au lieu de chercher à se donner une visibilité à travers le truc appelé Cfn. Voilà qui en dit long sur le ressentiment du chef de l’Etat par rapport à ces gens qui sont en train de faire fausse route à un moment où dans les reformes que prône la Refondation, on annonce une limitation du nombre des partis politiques et le regroupement dans un grand ensemble plus représentatif. C’est sûr que Zohoun, Amadé et Gbahoungba ont maintenant trouvé leur voie et qu’ils vont, toute affaire cessante, jeter leur faux topo dans les WC. Bizarre, bizarre, la Cfn qui vient à peine de naître est déjà suffisamment vieille pour tirer sa révérence. Que la terre lui soit légère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !