Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 04:25
éric djékpé C’est au commandant Louis Philipe Houndègnon que revient désormais la lourde mission d’assurer la sécurité des populations de Cotonou. L’ancien patron des Raids qui a dirigé avec une efficacité irréprochable cette unité spécialisée de la police nationale prend désormais les rênes du commissariat central de Cotonou. Pour ceux qui connaissent les qualités de l’homme, ils n’ont point de doute sur ses capacités à mettre hors d’état de nuire les divorcés sociaux. On peut dire que le choix porté sur sa personne est on ne peut plus stratégique et est d’ailleurs le bienvenu à plusieurs égards. Puisqu’il n’est un secret pour personne que depuis plusieurs mois, les braqueurs défient les forces de l’ordre en opérant où bon leur semble dans la ville vitrine du pays. En plus de cela, l’imminence des fêtes de fin d’année constitue la période par excellence pour ces hors-la-loi d’exécuter leur sale besogne en agressant les paisibles populations supposées posséder de l’argent ou en attaquant les institutions bancaires semant au passage la terreur, le trouble et la désolation avec des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels. Avec cette nomination, l’ex-commandant des Raids Louis Philipe Houdègnon a l’opportunité de mettre tout son talent, sa détermination et son expérience au service de la sécurité des populations de Cotonou et ses environs afin que ces dernières retrouvent la quiétude. C’est désormais l’insomnie dans le rang des bandits de grand chemin. On peut dire que sur ce coup, le nouveau ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Martial Souton a eu l’inspiration divine en plaçant un homme de cette trempe à la tête du Commissariat central de Cotonou. Après avoir fait ses preuves à la tête des Raids, l’occasion lui est donc offerte de montrer d’autres qualités cachées dont il dispose pour assurer aux Béninois la paix et la quiétude tant souhaitées face à la détermination des gangsters d’en découdre avec les forces de sécurité et de l’ordre et de violer constamment le territoire béninois selon leurs humeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !