Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 02:24

(La liste du Changement vomi par les étudiants)

 

r.t

 

Conformément aux textes, les étudiants de l’Universités de Parakou se sont réunis dans la matinée d’hier dans la salle 1 de la médecine pour le renouvellement des membres du bureau exécutif de la fédération nationale des étudiants de l’université  de Parakou. Comme on pouvait s’attendre en cette veille des élections, la politique s’en est mêlée. Les princes du Changement trouvant en cette structure un outil pour le contrôle du monde estudiantin de  Parakou ont misé sur les gros moyens. Pour renforcer la capacité de sa liste, celle dirigée par Abiboulaye, le ministre de l’enseignement supérieur, le professeur Abiola a dépêché son Dpp Aboubakar Yaya sur le terrain. Mais c’est sans compter avec les étudiants qui étaient eux décidé a annoncé les couleurs de leur soutien à Bio Tchané. Engagés pour empêcher le changement de prendre le contrôle de la fédération, la majorité des mandatés s’inscrivant dans la logique de leurs mandataires ont choisi le second camp, celui dirigé par le très dynamique Guy Gbètondji. Ainsi placés  devant le fait accompli et ne pouvant plus rien faire  pour contrôler, les éléments du Changement devenus minoritaires ont préféré éviter l’affront des urnes. Ils ont alors décidé de pratiquer la politique de la chaise vide. Mais étant donné que la majorité des électeurs étaient dans la salle, les  milliers d’étudiants congressistes ont alors plébiscité la liste gagnante, celle de Guy Gbètondji qui du coup est devenue pour les douze mois à venir l’homme fort de l’Université  de Parakou. De sources informées, on apprend que loin d’être un fait banal, l’exploit de cette liste est une première victoire des tchanéistes notamment de l’honorable Samou Adambi sur les yayistes à Parakou. Car précisent ces mêmes sources, la liste gagnante serait celle du jeune député qui par cette élection voulait simplement montrer aux yayistes, qu’il a un atout, celui de la jeunesse et qu’il sait bien l’utiliser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !