Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 05:35
Le 1er mandat du prince du Changement tire inexorablement vers sa fin. Boni Yayi ayant goûté aux délices du pouvoir n’est pas dans la logique d’abandonner de sitôt le fauteuil présidentiel malgré tous les coups qu’il reçoit de la part de l’opposition. De l’autre côté, les scandales consécutifs et multiformes noircissent constamment l’image du Changement. La tension politico-sociale grimpe en mercure et les chances d’un dialogue pour retrouver le consensus s’amenuisent davantage. La côte de popularité de ‘’l’intrus qui connaissait la maison’’ s’évanouit progressivement. A l’Assemblée nationale, la lune de miel s’est terminée en queue de poisson. Pour négligence et indifférence à l’endroit de ses députés, le prince du changement a perdu sa majorité au profit d’une opposition qui se renforce chaque jour. A quelques encablures de mars 2011, il faut mettre en place les structures devant conduire les élections dont la Céna. Ayant perdu la majorité à l’Assemblée, le chef de l’exécutif craint de perdre le contrôle de cette importante structure dans l’organisation des élections. Il se rabat dès lors sur la Cour avec laquelle il entretient un deal qui pourrait lui être suicidaire. Dans ce deal où les décisions lui sont favorables, le prince du Changement pourrait avoir des surprises désagréables. En politique où tous les coups sont permis pour se hisser très haut dès que l’occasion le permet, il n’est pas exclu que Robert Dossou mette Yayi en difficulté. Puisque sans Céna ni loi électorale, on se retrouve dans une situation inédite et imprévue, la voie serait alors royalement ouverte au président de la Cour Robert Dossou, à qui il revient de prendre la décision de la conduite à tenir, de se déclarer président de la république au nez et à la barbe de Yayi qui ne pourrait supporter cet état de choses. Et c’est justement ce qui est à craindre dans le comportement adhésif de l’ancien candidat Fcbe malheureux à la députation de mars 2007 qui ne voudra pas laisser une telle occasion en or lui filer entre les doigts. Le chef de l’Etat est désormais averti de ce que lui pourrait coûter un mariage circonstanciel de ce genre. A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !