Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 07:06

Dans sa quête d’élucider l’affaire Icc-Services qui défraie l’actualité depuis un bon moment au Bénin, le gouvernement du Changement a cru devoir se séparer du ministre de l’intérieur Armand  Zinzindohoué parce que soupçonné d’avoir assuré la sécurité des responsables de Icc-Services. Dans la foulée, on l’a interpellé et gardé à vue depuis le lundi surpassé. Or pour qui connaît ce que suppose la garde à vue, elle ne serait dépasser un délai de 48 heures. Et pourtant, tel n’est pas le cas en ce qui concerne la gestion qui est faite de cette affaire où depuis Zinzindohoué n’a pas été relâché afin qu’on puisse même dire qu’il est en résidence surveillée. Ce qui est du cas des responsables de Icc-Services tels que Guy Akplogan et Tégbénou, qui malgré leur degré d’implication dans l’affaire, ne sont pas aux arrêts car avec la supposée résidence surveillée dans laquelle il se trouve, ils sont et restent en famille. Quant à l’ex-ministre de l’intérieur, il est traité comme si une simple juridiction pouvait connaître de son état d’implication. C’est à croire qu’on préfère violer copieusement les textes juridiques régissant la cité rien que pour voir Zinzindohoué moisir derrière les barreaux. Ce qui est déplorable pour Yayi puisque les opposants au régime du Changements auront du chou gras à broyer tant que le ministre ne jouira pas de sa liberté. Il sera vu comme un prédateur des libertés publiques surtout que le ministre Zinzindohoué est loin de fuguer comme l’ont fait certains responsables  de Icc-services sur le dos desquels on a lancé des « Wanted ».  Quand on voit des décisions bancales du genre on en vient à se demander si le président Yayi a réellement des conseillers. Sinon ces derniers devraient normalement œuvrer à lui éviter des couacs qui loin de s’arrêter, se multiplient au fur et à mesure qu’on approche de 2011. Pour l’heure, il est à se demander jusqu’à quand le ministre Zinzindohoué continuera à être mis aux arrêts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !