Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 02:36

Romuald tchoukpa

Le domicile du député André Dassoundo à Dassa a été consumé en partie dans la journée d’hier. Selon la version officielle, l’incendie serait causé  par le compteur défaillant de la Sbee. Cette information est à prendre avec des pincettes quand on sait que depuis que le député  a commencé par  prendre ses distances vis-à-vis  de la mouvance, il a été menacé. De sources crédibles, on aurait menacé d’incendier une de ses maisons si éventuellement il persistait dans sa démarche. Le premier  vice-président de l’Assemblée nationale étant sûr de ses choix politiques et intrépide dans sa démarche, n’a pas été inquiété par ces menaces. Mais à présent que sa maison a réellement pris feu, l’on peut facilement assimiler l’incendie à un acte criminel vu que le divorce a été définitivement consommé avec Boni Yayi, et que désormais le député s’affiche avec le président de la Banque ouest-africaine de développement (Boad), Abdoulaye Bio Tchané. Il est fort probable que ce soit la menace du gouvernement à son endroit qui ait été mise à exécution. Même s’il est prouvé que c’est réellement le compteur de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) qui a été à l’origine de l’incendie, il n’est toujours pas exclu que ce soit un acte du gouvernement vu que la Sbee est une structure étatique, donc susceptible d’être utilisée pour régler des comptes avec des adversaires politiques. En tout cas, les jours à venir nous édifieront davantage sur le sujet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

Nicaise A. 01/10/2010 20:07


D'abord avec mes regrets pour l'honorable que je respecte beaucoup. Merci pour la clarification de la source des informations et votre façon de désengager vos responsabilités.
Sachez aussi qu'il ne s'agit pas d'une menace mais plutôt d'une correction d'idée comme vous l'aviez aussi fait.

Meilleures salutations.


Nicaise A. 30/09/2010 11:13


Bonjour Monsieur le rédacteur,

Je n'ai souvent pas l'habitude de faire des commentaires sur des écrits truffés de non sens.
Je ne comprend pas, pourquoi, toutes vos analyses se fondent sur une accusation précoce à l'endroit du gouvernement en place qui mérite tous nos respects.
Sachez, qu'a l'avenir, ceux qui auront la responsabilité de diriger ce pays, seront aussi traiter par votre faute, de la même manière.
Je vous exhorte, à lancer des messages de paix plutôt que de faire des jugements sans fondement qui risqueraient un jour de se retourner contre votre personne.
A bon entendeur salut.
Merci.


Fockly 01/10/2010 03:20



Merci monsieur, mais sachez que tous les articles que vous avez lu ou lirez sur ce blog ne sont que les articles provenant du quotidien Le Béninois Libéré. Avez-vous saisi...? apparemment vous
même vous menacez le rédacteur de l'article. ce qui n'est pas du genre à instaurer un climat de paix comme vous l'évoquiez



A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !