Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 06:18

Avec la démission de 12 membres du comité exécutif de la Fbf, le football béninois est tombé dans une crise qui lentement mais sûrement est en train de connaître un dénouement. En effet, le comité exécutif de le Fbf que dirige  Victorien Attolou depuis la tenue de l’assemblée générale dite élective du 4 février, n’est pas reconnue. La Fifa, instance faîtière du football mondial a alors demandé aux membres démissionnaires de prendre part à l’Assemblée organisée par le président Anjorin Moucharafou afin de faire porter leur voix. Hélas ! Ils ont voulu en faire à leurs têtes. Mieux, ils ont assigné la Fifa devant le Tas pour ingérence dans les affaires du football béninois. Une démarche qui selon les membres démissionnaires pourrait leur permettre d’atteindre leur objectif. Seulement, le Tribunal arbitral sportif vient de donner son verdict. Il juge en effet irrecevable la requête de la Fbf, aile Attolou qui selon lui n’est pas reconnue comme telle et qui donc n’est pas compétente pour le saisir. A présent que le dernier recours de la bande d’Attolou a échoué, les membres démissionnaires doivent comprendre que jouer les troubles faits n’avancent à rien et qu’il faut revenir à de meilleurs sentiments pour sortir le football béninois des sentiers battus. Aussi, doit-on souligner que le fait que le Tas ait tranché en faveur de la Fifa, donc de Anjorin, n’est pas synonyme de victoire de ce dernier. Le ministre des sports, le dynamique Didier Akplogan doit à présent travailler à réunir autour d’une table de discussion tous les protagonistes de la crise afin que cette situation qui perdure depuis décembre 2010 connaisse enfin un dénouement heureux pour le bonheur des amoureux du cuir rond.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !