Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 02:27

A l’instar des cadres du ministère de l’économie et des finances, la population de Sè  refuse d’accepter la mort de sieur Dangnivo.  Pour manifester leur désapprobation  face à nombreux incohérences qui entourent cette disparition, les fils et filles de la localité ont barré la chaussée qui traverse la ville de sè.  Situé dans le département du Mono,  à quelques  kilomètres de Oumako, sur le tronçon Comé-Lokossa, Sè est la ville natale du sieur Dangnivo. Ville potière du Bénin, elle est un passage obligatoire pour toute personne venant de Cotonou et qui veut se rendre à Lokossa. Pour se faire entendre, dès quatre heures du matin, la population à l’aide de gros morceaux de bois, de pneux, de branchages a bloqué le passage empêchant toute circulation. Les véhicules de gros gabarit comme de petit gabarit étaient alignés sur la voie créant du coup un embouteillage. L’élément qui a mis le feu à la poudre est l’exhumation du supposé corps de Dangnivo à Womè Akangon  derrière la demeure de son présumé coupable ; les propos du ministre de la justice et le communiqué du procureur  sur l’affaire.  Pour la population de Sè, c’est une machination orchestrée par le gouvernement pour camoufler la vérité.  Face à l’embouteillage qui s’est installé sur les lieux du blocage causé par les manifestants, le préfet a été sollicité pour décanter la situation  et favoriser la circulation. Après de longues tractations, un accord fut trouvé mais la population promet de revenir à la charge jusqu'à ce que tout soit tiré au clair. Face à la détermination et aux chants  que  chantaient les manifestants, il est évident que la popularité du chef de l’Etat, le Dr  Yayi Boni a pris un coup dans la localité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !