Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 02:53
Les jeunes de la majorité présidentielle soucieux de travailler pour la réélection du prince du Changement ont fusionné leurs mouvements, partis et associations pour former l’Union des jeunes de la majorité présidentielle (Ujmp). Puisqu’ils ont très tôt compris que c’est seulement ensemble qu’ils seront forts. Malheureusement, le chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi n’a pas foi en ces jeunes en dépit des nombreuses actions que ceux-ci ont posé et continuent de poser en son nom. Et au lieu de donner les moyens à ses jeunes pour qu’ils puissent poursuivre l’œuvre entamée, le leader des cauris a préféré faire comme s’ils n’existaient pas. En un mot, il les méprise. Fatigués d’être méprisés et ignorés, les jeunes de l’Ujmp se sont réunis en Assemblée extraordinaire la semaine écoulée pour prendre leur destin en main. C’est ainsi qu’ils ont décidé de tourner la page Yayi. Informé de la situation, le chef de l’Etat au lieu de faire appel à ces jeunes de la mouvance présidentielle, a choisi de poursuivre sur la même lancée en les narguant. Il n’a en effet pas jugé utile de les rencontrer personnellement mais leur a envoyé des émissaires, des thuriféraires du régime dont le dernier des soucis est de voir la jeunesse réconciliée avec le chef de l’Etat. Ils ont, à coup de chantage et d’intimidation, voulu résoudre le problème sans avoir pris la peine de chercher à comprendre la démarche des jeunes. Fâchés, les jeunes ont renvoyé ces émissaires de Yayi. Pour eux, personne d’autre à part le chef lui-même n’est qualifié pour les écouter et aplanir les divergences. Si rien n’est fait dans les plus brefs délais pour décanter la situation, ces jeunes en dépit de leur amour pour le Changement et son chef, se verront obligés de tourner dos au régime en place surtout qu’ils sont courtisés de tous les côtés. La balle est donc dans le camp de Yayi qui doit savoir saisir la perche qui lui est tendue. Georges godwill

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !