Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 01:24

Lydia Touré

Le dernier dossier en date à Parakou  et  qui fait grand bruit est  celui du lait frelaté. En effet, dans le cadre du mois sacré de jeûne de la communauté musulmane de Parakou, le chef de l’Etat aurait envoyé  une cargaison de produits laitiers dans l’optique de rendre plus gaie la rupture du jeûne des fidèles de la ville. Une bonne initiative en soi, à laquelle le Prince du Changement sacrifie depuis maintenant 4 ans. Pourtant cette année, cette initiative a tourné court. En effet,  les boites de lait concentrées expédiées par Yayi  et distribuées avaient depuis juin passé la date de péremption et étaient devenues impropre à la consommation. Or, nombreux sont les fidèles qui sans faire attention, se sont mis à consommer le lait avant de constater qu’à la différence des autres laits de la même nature, le lait de Yayi  était d’une texture curieuse, trop concentré voire constipé. Un lait qui aurait selon certaines sources,  fait l’objet d’une saisie  de la part des services de la douane et qui aurait été déversé sur les consommateurs sans au préalable avoir vérifié la date de péremption. Du coup, c’est l’intention qui est derrière cette donation qui fait débat. Les plus radicaux soupçonnent le chef de l’Etat d’avoir  voulu leur gâcher le jeûne,  tandis  que les ‘’pros Yayi’’ quant à eux accusent les services chargés de la distribution,  d’avoir substitué les produits donnés par Yayi  par d’autres produits saisis chez un opérateur économique depuis des lustres. Quelque soit le bord, des pros ou anti Yayi, il se trouve que  le lait distribué est bel et bien périmé et qu’il a été consommé. Il n’y a donc plus qu’à souhaiter qu’aucun des consommateurs n’en soit affecté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !