Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 01:03

Le dimanche dernier, la télévision nationale Ortb a organisé un débat sur le thème : Emprunt obligataire, quelles opportunités pour le Bénin ? Pour le décortiquer, l’émission de notre confrère El Hadj Wabi Boukari avait pour invité le Directeur général de la caisse autonome d’amortissement (Caa) et le directeur de la Sgi. D’entrée de jeu, Affa Dendé a expliqué que l’emprunt obligataire est un acte patriotique qui consiste à épargner de l’argent au niveau du Caa avec un taux d’intérêt de 6, 5% l’an. Quant au patriotisme, il relève du fait que les fonds épargnés permettront au gouvernement du Bénin de faire encore plus d’investissements publics ceci en faveur de toute la Nation. A ce sujet, le Dg/Caa a laissé entendre que par le passé, son entreprise a déjà fait des prouesses. En ce qui concerne le taux de 6,5% l’an appliqué, il a fait comprendre que c’est dans le souci d’être sur la même longueur d’onde que les autres pays de la sous-région que le Bénin a opté pour cela. Par ailleurs, il a expliqué qu’en amont, les institutions financières sont consultées dans le but de savoir le comportement à tenir.   Abordant la question de la sécurisation des fonds, Adam Affo Dendé a expliqué que le risque encouru par le souscripteur est de 0% dans la mesure où la Caa offre toutes les garanties sécuritaires en matière de sécurisation des fonds. Il n’a pas oublié de mentionner que si la Caa jouit aujourd’hui de cette notoriété, c’est grâce à la gestion rigoureuse dont fait preuve son directeur ceci en respect strict des directives données par le chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi. De même, il a souligné qu’au plan international, le Bénin a une très bonne note en matière de bonne gouvernance. A travers cette émission, le Dg/Caa a non seulement démontré les bienfaits de ce projet pour l’ensemble des Béninois mais a surtout montré au peuple béninois qu’il n’a pas usurpé son titre de Directeur général de la Caa.

Jean kpingla

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !