Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 04:47

L.Y

Comme à ses habitudes, le doyen Michel Lolo Chidiac au cours de l’entretien qu’il a accepté volontiers nous accorder il y a quelques jours, n’a fait cadeau ni à la mouvance ni à l’opposition. Pour lui, le Bénin est un pays de paix et pour rien au monde, il ne sombrera dans les violences politiques. N’empêche, il n’a pas manqué d’inviter toute la classe politique à prendre de la hauteur dans les débats politiques. Pour le vieux, il y en a qu’on peut pardonner parce qu’ils sont à ses dires de simples lecteurs studieux de déclarations qu’on leur confie. « Ils n’ont aucun niveau, ils sont des mendiants qui veulent manger des mains, du museau et même des pieds », a-t-il ajouté parlant de ces derniers. Mieux, il rassure toute la classe politique en ce qui concerne la liberté qu’aura chacun à développer sa politique dans tout le pays notamment dans le Nord et précisément à Parakou. « Il y a quelques jours quand j’ai rencontré Lazare Sèhouéto, il m’a dit ses inquiétudes à venir me présenter ses civilités chaque fois qu’il est de passage à Parakou. Mais je lui ai dit qu’il n’a pas de raison de s’inquiéter et s’il veut la prochaine fois qu’il sera là, il n’a qu’à me faire signe et je sortirai ma chaise au portail pour le recevoir au vu et au su de tout le monde et personne ne touchera à un seul de ses cheveux ».  Abordant la question des élections, bien qu’affirmant son soutien à Boni Yayi, le doyen Lolo Chidiac a été très objectif dans ses analyses. Pour lui, l’Union Fait la Nation fera mal si elle arrivait à garder sa cohésion jusqu’aux élections toute chose qui selon lui est impossible. « Il sera très difficile pour le Houégbadjavi de s’entendre avec le Aïnonvi » a-t-il précisé à ce sujet. En ce qui concerne les législatives, le vieux du haut de ses 75 ans a trouvé que la tâche ne sera pas du tout facile pour Boni Yayi qui aura à gérer l’une des guerres de leadership les plus farouches jamais connues à Parakou. Pour illustrer cette remarque, il a simplement pris le cas de son arrondissement, le premier de la ville pour dire que huit personnes se battent déjà pour être député oubliant que dans l’ordre normal des choses la ville n’a droit qu’à un seul siège. A la question de savoir ce qu’il pense de la probable candidature du chef de l’Etat aux législatives, le vieux a pouffé de rires avant d’ajouter que Boni Yayi n’ira pas jusqu’à commettre une telle bêtise. Pour lui, il aura fait preuve d’une grande méconnaissance des populations de Parakou en pensant à un tel plan. La raison est que, précise-t-il, les populations de Parakou ne le soutiennent pas avec conviction mais elles le font simplement parce qu’il est au pouvoir. Aussi prévient-il, si Boni Yayi ratait les présidentielles qu’il soit sûr de ce que les Parakois ne voteront pas pour lui lors des  législatives. L’autre inconvénient de cette candidature, a-t-il précisé, sera que les populations auront raison de croire qu’il se reproche quelque chose. Et pour conclure il pense que ce n’est que rumeur et que le chef de l’Etat saura raison gardé. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !