Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 05:18

Depuis quelques années, le Bénin a commencé par faire face au récurrent problème du délestage. Un délestage né du fait que la Sbee n’arrive pas à satisfaire aux demandes sans cesse croissantes des populations en matière d’énergie électrique. C’est donc pour prendre à bras le corps le problème que le gouvernement du président Boni Yayi a innové en apportant la réponse qu’il fallait. Le gouvernement a choisi entre autres d’acquérir et d’installer des turbines à gaz de 80 Mw à Maria Gléta dans la commune d’Abomey-Calavi. La construction de cette Centrale électrique à turbines à gaz (TAG) d’une capacité de 80 Mw, commencée depuis le 08 avril 2008 et qui a duré plus de dix-huit (18) mois, est presque à son terme. Cependant, il reste à procéder à des essais de mise en service pour juger du bon fonctionnement des appareils acquis. Ce qui exige du combustible Jet A1. C’est à travers le conseil des ministre du mardi dernier que le gouvernement a donnée son aval tout en instruisant « le Ministre de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables à l’effet de veiller à obtenir de l’entreprise réalisatrice de la Centrale, des garanties d’assurance en bonne validité avant les essais et la réception provisoire. » Voilà qui montre tout l’intérêt du président Boni Yayi et de son gouvernement pour veiller au bon déroulement du processus et surtout que cela ne crée pas des dépenses inutiles aux contribuables béninois. Tout vient à point à celui qui sait attendre, dit-on. La réalisation de la cette Centrale électrique à turbines à gaz (Tag) a certes mis du temps pour qu’on en arrive au point actuel, mais il faut reconnaître que tout cela n’a pas été possible sans la détermination du président Boni Yayi à voir ce projet aboutir. Tout cela parce qu’il est conscient du rôle pertinent de l’énergie dans le développement économique de la Nation béninoise. Voilà comment Yayi est en train de mettre Ko le délestage qui n’a fait que trop durer. Si   les essais de mise en service des unités de la centrale électrique à turbines à Gaz (TAG) de 80 MW de Maria Gléta se révèlent concluantes, c’est un nouvel élan que va prendre le Bénin car les entreprises ne pourront plus tellement souffrir du problème de délestage. Ce qui va rassurer les investisseurs étrangers et susciter la ruée vers le Bénin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !