Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 05:34

(Après avoir broyé du Cauris dans le nord)

 

Annie Lèwan

Dans quelques jours,  plus exactement le 15 août prochain, dans la région de Savalou,  ce sera la fête de l’igname. A cette occasion, on annonce la présence du président de la Boad, Abdoulaye Bio Tchané. Ainsi une semaine après son rush triomphal à Parakou, Djougou, Copargo et Natitingou  et la chute de toutes les places fortes locales du Changement, le voilà de retour pour planter son drapeau sur les Collines de Savalou et alentours.  En effet,  la sortie des nouvelles ignames donne lieu à une fête à laquelle tous les fils du terroir assistent. Plusieurs personnalités sont alors invitées à partager ces moments festifs. Cette année,  comme les années précédentes, les délégations viendront de partout et de toutes les sphères politiques avec la particularité de loucher sur les éventuels candidats de la prochaine présidentielle.  Une belle tribune et surtout un terrain propice pour le marketing politique. Il faut donc s’attendre à ce que,  proprement ridiculisé dans le nord le week-end dernier, les hommes de Yayi et lui-même n’entreprennent une  bêtise, une de plus, pour  détourner l’attention que suscitera la présence de l’ancien Directeur Afrique  du Fmi. Une entreprise qui d’ores et déjà présente les signes extérieurs d’un échec cuisant au regard de ce qui se fait du côté des dissidents  et opposants à Yayi, quant à la réception de leur hôte. Même s’il est évident  que les Yayistes ne voudront pas regarder silencieux la dégringolade de la cote de leur patron, il y a que,  quand on a tant de divergences dans ses rangs, dans une région,  on ne peut  que se trouver en mauvaise posture. Encore plus, lorsqu’il s’agit d’un homme  de la trempe  de  Bio Tchané quelqu’un dont le seul nom déplace des foules. En tout cas,  Alia Edgar et autres,  originaires de Savalou et remontés contre Yayi,  se battent pour rendre cette fête mémorable. Rien de bon pour Yayi pourrait-on dire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !