Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 03:12

(De quoi perurber l'année scolaire à peine commencée)

 

Ak

Décidément, le ministre de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, de la reconversion et de l’insertion des jeunes, Alassane Soumanou Djimba, ne cesse de s’illustrer négativement. Dès aujourd’hui, commence une série de formations à l’endroit uniquement des enseignants de la classe de Terminale du public alors que la rentrée des classes vient à peine de commencer il y a tout juste trois (03) semaines. C’est l’annonce qu’a faite le directeur de l’Inspection pédagogique de l’enseignement secondaire. Selon lui, il est question de permettre à ces enseignants de s’approprier les nouvelles techniques d’enseignement dans les classes de Terminale et aussi les nouveaux documents destinés pour cette classe. Quoique louable parce que participant du renforcement des capacités des enseignants, cette initiative n’en demeure pas inappropriée en ce moment-ci. Pour cause, « on n’élève pas un chien pendant la chasse » dit un proverbe africain. Ce qui veut dire que le ministre Soumanou devrait savoir que diriger, c’est prévoir. Ce qui devrait l’amener à fixer cette formation bien avant la rentrée et non en pleine semaine de cours comme il est question actuellement. De plus, les emplois de temps sont élaborés avant la rentrée pour ce qui est des classes de Terminale. Autrement dit, il suffisait d’un peu de volonté de la par ministre de l’enseignement secondaire pour que les cours ne soient pas perturbés par l’absence des enseignants qui seraient en formation. Malheureusement, comme les usages rétrogrades et les mauvaises habitudes ont la peau dure, c’est en pleine année scolaire que de nouvelles idées naissent et on tient coûte que coûte à les mettre en pratique quitte à priver les élèves de leurs enseignants pendant quelques jours alors qu’il existe toujours de menace pouvant perturber les cours tout au long de l’année. Une chose est sûre, c’est que cette formation est source de manne à gagner pour les agents formateurs. Voilà pourquoi les formations ne manqueront jamais…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Education
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !