Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 04:52

Les samedi et dimanche derniers, l’ensemble de la mouvance présidentielle a organisé un forum sur le bilan des actions du gouvernement du Changement au cours de ce quinquennat du président Boni Yayi.  Les travaux qui ont meublé ce séminaire  gouvernemental se sont déroulés dans la salle rouge du Palais des Congrès de Cotonou devant un public très représentatif de toutes les couches de la population béninoise et favorables aux actions du Chef de l’Etat. C’est le président de la République en personne qui a procédé à l’ouverture de la cérémonie. De son discours bilan, on retient qu’il est resté fidèle à son discours programme prononcé le 06 avril 2006 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Le président Boni a laissé entendre  que son bilan  après près de 5 ans d’exercice du pouvoir d’Etat est satisfaisant  avant de reconnaître qu’il reste beaucoup de choses à parfaire.  Il a en effet mis en relief les grands travaux réalisés au profit du développement. Il s’agit entre-autres : de la gratuité des enseignements primaires et maternels, les microcrédits aux plus pauvres, la gratuité de la césarienne, la construction de salles de classe, la réalisation d’infrastructures de développement notamment les routes, la promotion de l’emploi des jeunes etc. Par ailleurs, il a souligné que ce sont certaines  contingences tant intérieures qu’extérieures qui n’ont pas favorisé la réalisation de tous les points de l’épine dorsale de son programme de société. Pour finir, le chef de l’Etat a remercié tous ceux qui ont participé à une de ces équipes gouvernementales depuis 2006 jusqu’à ce jour. Dans la même rubrique des remerciements, il a délivré un satisfécit  au président de l’Assemblée nationale, le professeur Mathurin Nago, pour le travail  qu’il abat à la tête du parlement béninois. Pour finir, le prince du Changement a rassuré les Béninois d’un lendemain meilleur. C’est après ce discours bilan qu’il a déclaré ouvert ce séminaire gouvernemental sur  le bilan de son quinquennat. Les travaux se sont poursuivis avec des panels qui ont vu les ministres du gouvernement faire le point  des réalisations intervenues dans leur département depuis l’avènement du Changement. Présidés par le ministre d’Etat Pascal Irenée Koupaki, ces travaux en panels ont connu la participation active des compatriotes qui ont posé des questions pour mieux comprendre les développements faits par les différents ministres. Pour le compte de la première journée à savoir  le samedi 8 juin 2011, 5 points étaient prévus. Mais compte tenu de la passion qui a animé les débats, seulement 4 ont été évacués. C’est seulement le lendemain que le point restant a été pris en compte. Tout comme la première journée, le dimanche a connu plusieurs exposés et débats et il fallait attendre 19 heures pour voir  ce séminaire prendre fin avec le mot de clôture du ministre Koupaki et la photo de famille pour immortaliser le forum.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !