Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 03:34

Le samedi dernier, sous la houlette du député Benoît Dègla, toute la commune de Ouèssè a pris d’assaut les rues de la ville  dans le cadre d’une marche en faveur du président Boni Yayi candidat, à sa propre succession. Hommes et femmes, vieux et jeunes n’ont pas voulu se faire conter l’événement et ont donc effectué massivement le développement. Cette marche qui a drainé une foule jamais égalée à dans la ville a eu pour point de chute, la maison des jeunes et des loisirs de Ouèssè qui est devenue du coup, très exigüe pour contenir les marcheurs en liesse. Ce fut alors la série des allocutions. D’entrée de jeu, le maire de la commune de Ouèssè, Samuel Taïwo a pris la parole pour demander aux populations de ne pas se tromper de choix le 06 mars prochain. Sans nul doute, il les invite à choisir le N°10, le président Boni Yayi. A sa suite, la représentante des femmes de la commune a pris la parole pour abonder dans le même sens que son prédécesseur. Elle a, en effet, rassuré le président Boni Yayi quant au soutien indéfectible et non négociable de tout Ouèssè en général et de la gent féminine en particulier.  Elle a conclu en demandant au chef de l’Etat d’aller dormir tranquille, car il n’y a pas match. Vint enfin l’intervention du leader charismatique de la localité, l’honorable Benoît Dègla qui n’a fait que confirmer les dires de la représentante des femmes. Selon le député Dègla, la présente manifestation loin d’être une marche de soutien aux actions du président Boni Yayi, est l’expression de la victoire totale du président candidat qui n’attend que le 06 avril pour son investiture. Aussi confiante que les populations de Ouèssè quant à l’issue du scrutin du 06 mars prochain, une délégation de la mouvance présidentielle conduite par le ministre Félicien Chabi Zacharie est venue témoigner son soutien aux organisateurs de ladite marche. La liesse générale observée le samedi dernier à Ouèssè est la preuve que le député Dègla est le seul à détenir la clé de cette ville dont les populations sans exception, ont pris fait et cause pour le candidat Boni Yayi qui peut aller battre campagne ailleurs, tout Ouèssè étant déjà acquis.

Georges godwill

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !